The Last Anniversary – Liane Moriarty

img_3156

Résumé

Un bébé abandonné. Deux soeurs avec un secret. Une chance de réécrire le passé.
Près de soixante-dix ont passé depuis que les soeurs Rose et Connie Doughty ont trouvé un bébé abandonné la seule autre maison de leur petite île. Avec les deux parents disparus sans trace, Rose et Connie recueille le bébé comme le leur.
Depuis cela, le bébé mystère de Munro a apporté aux habitants de l’île gloire et fortune, inscrivant Scribbly Gum dans la carte des touristes, connu pour la célébration annuelle de l’anniversaire.
Mais désormais, avec Connie décédée et l’étrangère Sophie Honeywell sur le point d’emménager dans sa maison, Rose commence à se demander si elles ont fait le bon choix toutes ces années auparavant. Combien de temps peut-elle encore couvrir le mensonge qui a enrichi leur communauté depuis des générations ? Et quels autres secrets sont sur le point d’être révélés ?

Monavis

Liane Moriarty est une auteure que j’avais pu découvrir grâce à ma meilleure amie via le livre What Alice Forgot dont la chronique était déjà disponible ici. C’était d’ailleurs l’un des articles les plus consultés du blog. J’ai donc eu envie de retrouver sa plume une seconde fois et cette fois-ci, c’est The Last Anniversary qui m’a séduite par son résumé. Par contre, mon avis final ne fût pas aussi bon que pour ma première lecture.

“A marriage is hard work and sometimes it’s a bit of a bore. It’s like housework. It’s never finished. You’ve just got to grit your teeth and keep working away at it, day after day.”

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’étais assez perdue et pour cause, les personnages sont vraiment nombreux et les périodes temporelles s’entrechoquent. Petit à petit chaque personnage gagne en singularité et même si maintenant, je n’ai pas retenu tous les prénoms, on arrive assez bien à identifier qui est qui au fil des pages.

“Every day is a gift, Jake. Of course sometimes it’s a really horrible gift that you don’t want.”

Du côté de l’histoire, j’ai toujours trouvé que les histoires de Liane Moriarty avait un air à la Desperate Housewives avec des familles, de grandes maisons et surtout, énormément de secrets. Ce livre ne fait donc pas exception à la règle. Du côté de l’intrigue, j’ai trouvé celle-ci assez mal rythmée. Le début était assez linéaire et j’ai eu du mal à rester accrochée à l’intrigue puis on découvre certains éléments et vient ensuite la fin, beaucoup trop vite expédiée à mon goût. 

“Love is a decision? That’s right. A decision. Not a feeling. That’s what you young people don’t realise. That’s why you’re always off divorcing each other.”

L’écriture de Moriarty est toujours aussi fluide et légère donc si vous cherchez des lectures anglaises assez accessibles, ce sont de bons livres. Si l’écriture et l’intrigue est assez légère, ce n’est pas le cas des thèmes abordés à l’intérieur puisqu’est par exemple mis en avant les cas de dépression post partum et les conséquences de celles-ci dans un couple.

Sometimes a girl has to stop waiting around and come up with her own fairytale ending.

Au final, c’est une lecture que j’ai bien aimé mais qui m’a laissé un peu sur ma faim. J’aurais attendu quelque chose de plus poussé même si l’histoire était quand même prenante.

Auteur : Liane Moriarty
Titre : The Last Anniversary
Edition : Penguin Books
Nombre de pages : 416 pages
Prix : £8,99

Etoile3.5

Laisser un commentaire