Never, Never – Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Résumé

Silas et Charlie réalisent un matin qu’ils ne savent plus qui ils sont, ni quel est leur passé. Eux qui se connaissent pourtant depuis si longtemps, liés par tant de souvenirs communs, il leur faut tout redécouvrir. Ils se lancent à corps perdu à la recherche de leur passé. Grâce à des journaux intimes, des lettres, ils élucident une partie du mystère. Mais surtout, ils veulent savoir comment ne plus oublier. Jamais, jamais. Et la réponse est certainement enfouie au plus profond d’eux-mêmes…

Monavis

Voilà un petit moment que j’ai découvert Colleen Hoover et jusqu’à présent, aucune de mes lectures ne fût une déception. Par conséquent, j’appréhendais un peu de lire ce nouveau livre puisque, étant un roman à quatre mains, celui-ci avait plus de chance que les autres de me décevoir. Sauf qu’à ma grande surprise, ce ne fût pas le cas ! 

« Je l’ai examinée plusieurs secondes, dans l’espoir de retrouver un semblant de familiarité sur un visage qui devrait être, apparemment, plus que familier pour moi. Rien. »

Ce livre a réussi l’exploit d’être un coup de coeur alors que de base, le plot utilisé dans l’histoire fait partie de ces intrigues que je n’aime pas spécialement. Ici, les personnages oublient tout de leur vie, leur nom, leur famille, leurs amis. Il ne reste plus rien. Se déroule alors une course contre la montre pour découvrir qui ils sont et comprendre pourquoi ils ont perdu la mémoire.

« Et j’ai envie de l’éprouver encore. De me rappeler ce que c’est qu’aimer quelqu’un comme elle. »

Ici, j’ai trouvé que l’intrigue fonctionnait parfaitement bien et pour cause, les personnages ne sont pas passifs, ils prennent les choses en main et se battent pour comprendre. Du côté des personnages, Charlie et Silas sont terriblement attachants.

« Suis ton instinct. Pas ton cœur, parce qu’il cherche toujours à te faire plaisir, pas ton cerveau, parce qu’il se fonde trop sur la logique. »

Il y a énormément de mystères autour d’eux et ont découvre qui ils sont en même temps qu’eux. Pour moi, cela apportait une dimension assez originale et intéressante à cette histoire. Charlie est d’avantage renfermée et ne fait pas confiance facilement. Silas quant à lui est plus protecteur mais plus enjouée également. Au final, la dynamique des deux se complètent à merveille et c’est vraiment agréable à lire.

« On reste les mêmes qu’avant, lui dis-je. On ne peut pas effacer ce qui s’est passé, Charlie. Mais on peut contrôler le présent. »

C’est un livre qui m’a happé dès le départ ! Il n’y a pas ces longueurs souvent présentes en début de livre. Ici, l’histoire commence immédiatement et dès le départ, énormément de questions ont tourné dans ma tête. On est aussi perdu que les personnages, on ne sait rien de leur vie et de ce qui leur arrive. On découvre certains éléments au compte-gouttes tout au long de l’histoire et il y a pas mal de surprise et de rebondissements.

« Les textos s’effacent, les conversations s’oublient, alors je jure que je garderai chacune de tes lettres jusqu’au jour de ma mort. »

La fin était très importante pour moi puisque dans ce genre d’histoire, le livre entier repose sur la fin. Si celle-ci est bâclée, l’histoire perd tout son intérêt. Avant de lire ce livre, j’avais vu plusieurs personnes être déçues par la fin et je peux les comprendre puisque celui-ci termine d’une manière assez originale, mais dans mon cas, j’ai adoré ce choix des autrices.

« N’oubliez jamais ceux qui ont pavé la route devant vous. Ne cessez jamais d’améliorer le monde pour ceux qui l’habiteront après vous. »

Au final, c’est encore un pari gagné pour Colleen Hoover qui parvient à me procurer un coup de coeur avec un autre de ses livres. D’ailleurs petit spoiler d’une future chronique mais j’ai lu un nouveau livre qui fût encore une fois un coup de coeur et peut-être même mon histoire préférée pour le moment.

Auteur : Colleen Hoover, Tarryn Fisher
Titre : Never Never
Edition : Pocket
Nombre de pages : 448 pages
Prix : 6,99€Etoile5

Laisser un commentaire