Chroniques,  Fantastique,  Policier

Chronique : Sur l’île de Lucifer – Serge Quadruppani

Tom, 10 ans, découvre le corps d’un homme, responsable de la destruction programmée de la forêt de l’Aitre. La capitaine Mercure mène l’enquête.

Un deuxième meurtre a lieu. Les investigations s’orientent vers les militants de la Commune libre du Plateau qui combattent le projet d’abattage. D’autres personnalités sont suspectées : une sorcière qui fait parler les morts, le curé haïtien ou une exilée chilienne. De bien étranges questions se posent : les morts parlent-ils ? Quel rapport les enfants du bourg entretiennent-ils avec les animaux ?

La réponse se trouve peut-être, au delà de la forêt, sur l’île de Lucifer.


Je remercie les éditions Snag pour l’envoi de ce roman 

Il y a quelques temps, la maison d’édition Snag m’a contacté afin de me proposer de découvrir leur petit nouveau : Sur l’Île de Lucifer de Serge Quadruppani. Ayant beaucoup aimé mes lectures d’Initiée et de Eclaircir les Ténèbres, les deux premiers livres sorties par la maison d’édition, j’étais ravie et impatiente de découvrir ce nouveau livre d’autant plus que la couverture me donnait très envie. En plus de cela, le livre étant classé en tant que policier, c’était l’occasion pour moi de sortir de ma  zone de confort avec un genre que je ne lis pas souvent. Malheureusement, ce livre a été une déception à mon goût.

« Il se surveillait en permanence, inquiet à l’idée d’étouffer.»

Lorsque j’ai reçu le livre, j’ai jeté un coup d’oeil au résumé pour voir quels étaient les thèmes principaux de l’intrigue et là, la première chose qui m’a frappé c’est que je me suis directement sentie perdue et malheureusement, ce sentiment a persisté tout le long de ma lecture.

« Capitaine Sylvie Mercure, si je vous parle maintenant, c’est que je suis mort. Je suppose que, comme moi, vous ne croyez pas aux fantômes mais que vous en avez peur. Ne craigniez rien ! »

En effet, le livre est très court, seulement 235 pages et l’auteur développe une histoire de meurtre avec une enquête policière, des éléments fantastiques, une multitude de personnages et des chapitres courts qui s’enchaînent très vite. Au final, ce trop plein d’éléments donne l’impression que l’histoire part dans tous les sens et que tous ces éléments ne sont pas assez développés en profondeur.

« La petite Sylvie, qui aimait tant découvrir les secrets des autres, elle a grandi, et elle en a trouvé beaucoup, des secrets, mais elle n’a pas trouvé son propre secret, elle ne s’est toujours pas trouvé elle-même. »

Concernant les personnages, le constat est le même. Les personnages sont nombreux, on enchaîne les points de vue et au final, il n’y a pas de vrai personnage principal. Certains personnages sont d’ailleurs assez étranges et leurs répliques me donnaient l’impression de ne pas avoir affaire à de vrais être humains.

« Si elle n’était pas sûre de croire aux fantômes, en revanche, elle croyait dur comme fer à la science. Une science rationnelle, appuyée sur l’expérimentation, qu’elle pratiquaient depuis des années. »

Concernant l’enquête policière qui est le coeur de tout roman policier, là encore je l’ai trouvé éparpillé et assez brouillon et la révélation finale, la découverte du meurtrier n’a pas été renversante comme c’est souvent le cas dans les thrillers. En soit, vous l’aurez compris, ce livre a été une déception pour moi, trop brouillon, trop d’éléments à gauche et à droite et pas assez de suspens.

Auteur : Serge Quadruppani
Titre : Sur l’île de Lucifer
Edition : Snag fiction
Nombre de pages : 235 pages
Prix : 17,50€

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :