Chroniques,  Fantasy

Chronique : Throne of Glass – Sarah J. Maas

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

L’année dernière, ma grande découverte livresque concernait la saga ACOTAR qui a été un véritable et immense coup de coeur. Suite à cela, j’avais énormément entendu parler de la saga Throne of Glass et j’étais très intriguée à l’idée de découvrir une autre oeuvre de Sarah J. Maas mais en même temps, j’avais tellement aimé l’autre saga que j’avais peur de ne pas pouvoir accrocher à celle-ci. C’est finalement après de nombreuses recommandations que je me suis dit qu’il était temps de sauter le pas.

« Les bibliothèques regorgent d’idées, qui sont peut-être les plus puissantes et les plus redoutables de toutes les armes. »

Je venais seulement de lire une dizaine de pages lorsqu’une chose m’a frappé : la personnalité de Celaena Sardothien, la personne principale de l’histoire. Lorsqu’on fait sa connaissance, elle est esclave dans des mines et pourtant, malgré la faim, la saleté et les tortures physiques, Celaena a réussi à garder un caractère de feu. Elle a énormément de répartie et de sarcasme et rien que pour ça, j’ai tout simplement adoré son personnage. C’est également un personnage qui a une vrai âme de guerrière mais de nature plutôt solitaire et même si elle noue assez rapidement des relations avec son entourage, elle a du mal à leur faire totalement confiance ou à se livrer à eux.

« Pour ces hommes, vous n’êtes qu’une jolie petite jeune fille, une minable voleuse de province. Ils ne voient pas en vous un obstacle à la liberté et aux richesses qu’ils convoitent. »

Un autre personnage qui m’a énormément plus est Chaol Westfall, le capitaine de la garde du château, chargé de surveiller Celaena. C’est un personnage assez froid mais que j’ai trouvé particulièrement attachant. Le dernier personnage qui m’a particulièrement intéressé est Nehemia, issue d’un peuple opprimé par le roi, elle fait assez rapidement son apparition au château et j’ai beaucoup aimé ce personnage assez ambiguë, mais qui se révèle tout au long du livre.

« Elle ne s’enfuirait pas comme une voleuse. Elle les affronterait tous, y compris le roi, et elle saurait conquérir honorablement sa liberté. »

Venons-en maintenant à l’élément primordial d’un bon livre : l’intrigue. Le livre raconte l’histoire de Celaena, une prisonnière choisi en raison de ses capacités de guerrière afin de participer à un tournoi et de devenir la potentielle assassin personnelle du roi. Le principe du tournoi m’a beaucoup rappelé l’histoire de Hunger Games mais l’intrigue sait se différencier grâce à une intrigue secondaire qui va gagner en importance. Très rapidement, on découvre que des candidats sont mystérieusement assassinés et Celaena va très vite se rendre compte qu’une grande menace va venir perturber sa vie au château.

«  Écoute-moi bien. Il n’existe pas de hasard. Il y a une raison à tout. Tu étais destinée à venir dans ce château, tout comme à devenir assassineuse, pour apprendre à survivre.  »

Honnêtement, j’ai totalement adoré l’intrigue et une fois plongée dedans, je n’arrivais plus à lâcher le livre. Le problème c’est que, comme dans beaucoup de premier tome de saga, le début est incroyablement long à se mettre en place et l’action est principalement concentrée à la fin du livre. Sur 400 pages, il faut attendre environ 200 pages avant de rentrer vraiment dans l’histoire et pendant toute cette partie, je ne voyais pas vraiment où l’auteure allait amené son histoire. Par contre, l’attente en vaut totalement la chandelle puisque comme dit plus haut, l’intrigue devient assez intense par la suite.

« Elle était surprise de découvrir qu’après une année de ténèbres et d’esclavage, la musique était restée vivante en elle. »

Un autre point qui m’a énormément dérangé dans ce livre concerne le triangle amoureux. Si vous suivez le blog, vous savez probablement que je déteste les triangles et rares sont ceux qui ont su conquérir mon coeur et là, malheureusement, le triangle Celaena / Dorian / Chaol ne m’a pas du tout touché. J’ai trouvé que les différentes relations avaient un rythme beaucoup trop rapide mais en plus, et c’est là mon problème principal, c’est que le triangle est beaucoup trop présent dans l’histoire et en vient à étouffer l’intrigue de base.

«  Le courage du cœur est rare, déclara-t-elle avec un calme soudain. Laisse-toi guider par lui.  »

Ce livre fût ma toute première lecture de 2019 et on part sur du positif en ce début d’année puisque ce livre a même frôlé le coup de coeur s’il n’y avait pas eu autant de longueur et cette présence du triangle amoureux. La fin est juste dingue, tout s’enchaîne très vite et je me suis surprise à retenir mon souffle tellement j’étais dans le feu de l’action. J’ai énormément aimé le dénouement du livre et j’avoue être assez intrigué par la direction que l’histoire va prendre dans les autres tomes et j’ai hâte de retrouver les différents personnages.

 EDITION FRANÇAISE  EDITION VO (CELLE EN PHOTO)
 Auteur : Sarah J. Maas
Titre : Keleana, l’assassineuse/ la prisonnière
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 503 pages
Prix : 7.90€
 Auteur : Sarah J. Maas
Titre : Throne of Glass
Edition : Bloomsbury
Nombre de pages : 432 pages
Prix : 10,99€

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :