Chroniques,  Fantastique

Chronique : Opposition – Jennifer L. Armentrout

Conformément aux prédictions du Dédale, la situation s’est compliquée dès lors que des milliers de Luxens ont débarqué sur Terre. Alors même qu’il les sait capables d’éliminer les derniers humains et hybrides, Daemon les a suivis et n’a plus donné signe de vie depuis cette terrible nuit aux allures d’apocalypse.

Rongée par l’inquiétude et le doute, Katy peine à admettre que les frontières entre le bien et le mal se brouillent. Or, la guerre est là et, quelle qu’en soit l’issue, l’avenir ne sera plus jamais le même. Elle espère toutefois que Daemon fera tout pour préserver ceux qu’il aime, même si cela signifie trahir les siens. Cependant, est-il encore seulement capable de discerner ses amis de ses ennemis ?

Attention : Présence de spoilers concernant les tomes précédents !

Et voilà la chronique du tout dernier tome de la saga Lux. Je suis assez émue à l’idée d’écrire ces mots puisque j’ai littéralement eu un coup de coeur pour cette saga et que c’est avec beaucoup de peine que je quitte cet univers. En me lançant dans ce cinquième tome, j’étais assez stressé puisque c’était le dernier et je redoutais énormément la manière dont Jennifer L. Armentrout allait terminer son histoire.

« Non, bloguer était quelque chose que j’aimais et qui m’avait manqué. Les livres étaient une part de moi que j’avais décidé de retrouver. »

Dans le dernier tome, après avoir découvert l’existence des origines et avoir échappés au Dédale, Katy et Daemon étaient confrontés à un nouveau problème : l’arrivé en masse des Luxens sur Terre. Le tome 5 commence seulement deux jours après les évènements du dernier livre et Daemon, Dee et Dawson n’ont par réapparu depuis l’arrivé des Luxens.

« Le nombre d’heures, de jours, de mois et d’années ne comptait pas, du moment que nous les affrontions ensemble. »

Pour le coup, l’arrivé en masse des Luxens étaient une très bonne idée  pour l’intrigue puisqu’ils représentent une énorme menace. Contrairement à ceux déjà présents sur Terre, les nouveaux arrivants ont pour but de prendre l’apparence des humains et de coloniser entièrement la Terre. Je dois dire que j’étais totalement en stress et dès qu’un nouveau personnage apparaissent dans l’histoire, j’avais des doutes sur son identité et malgré ça, j’ai réussi à être totalement surprise à certains moment ou à avoir le coeur totalement brisé à d’autres moments.

« Je n’avais pas envie de perdre ces précieuses minutes. Je voulais les passer à l’aimer. Par-dessus tout, j’aurais voulu que nos vies aient été différentes. »

Quand on compare avec l’intrigue du premier tome qui reposait principalement sur la nature des triplés Black et sur les Arums, je dois dire que l’histoire a pris une tournure totalement imprévisible et c’est incroyable tout le chemin parcouru depuis ce premier livre. À de nombreux moments, je ne savais pas trop comment l’auteure aller exploiter le reste de l’histoire et il faut dire qu’à chaque fois, j’ai été agréablement surprise.

« Laissez-moi vous parler brièvement de l’histoire de l’humanité. Depuis le début, on n’arrête pas de se foutre sur la gueule à cause des religions ou de la couleur de notre peau. (…) Depuis le début, on se bat pour des raisons stupides. »

Comme dans le précédent tome, Daemon et Katy vont être confrontés à des situations où ils vont devoir prendre des décisions parfois difficiles, parfois moralement discutables mais j’ai énormément apprécié le fait que peu importe l’urgence de la situation, chaque décision était murement réfléchie et compréhensible. Ainsi, pour pouvoir survivre, ils vont devoir s’allier à des personnes assez surprenantes et je n’avais absolument pas prévu certains alliés.

« Malgré les différences entre nos peuples et tout ce sang qui a été versé, quand on est dans la merde, on se sert les coudes. Toujours. »

Concernant les relations, cette de Daemon et Katy est toujours aussi présente et ils vont découvrir des choses encore inconnues sur la nature de leur lien. J’ai beaucoup aimé le fait d’avoir des moments plus calme, centré sur eux deux. Avec toutes les menaces et les retournements de situation, les voir dans leur petite bulle permet de souffler et c’était à certains moment assez appréciables. Dans ce livre, on voit également d’autres relations comme celle de Dawson et Beth ou de Dee et Archer et je me suis vraiment rendu compte à quel point je m’étais vraiment attaché à tous ces personnages.

« Tu croyais vraiment que j’allais oublier ce que tu représentes pour moi ? Que quelque chose en ce monde, dans cet univers, serait plus fort que mon amour pour toi ? »

Jennifer L. Armetrout m’avait habitué à des livres très rythmés, avec beaucoup de rebondissements, beaucoup d’actions et ce tome-ci ne fait pas exception à la règle. Il y a un parfait équilibre entre actions et moments plus calmes et comme d’habitude, je n’arrivais pas à lâcher le livre tant l’histoire est addictive.

« Les choses n’étaient pas faciles, ni parfaites. Le futur ne paraissait pas toujours très lumineux, mais la vie n’avait jamais été une partie de plaisir. »

Puis vient le fameux moment de la fin … Plus je me rapprochais de la dernière page et plus j’étais effrayé puisque je ne savais pas du tout comment l’auteure avait prévu de terminer son livre, d’autant plus que dans les tomes précédents, elle n’avait pas eu peur de tuer certains personnages. Je ne vais rien dire sur la fin pour ne pas spoiler mais la fin est à la hauteur de la saga. Finalement, j’ai vraiment adoré ce tome et cette saga de manière plus générale et je suis vraiment très triste à l’idée d’abandonner les personnages au milieu de ces pages.

Auteur : Jennifer L. Armentrout
Titre : Opposition
Edition : J’ai lu
Nombre de pages : 380 pages
Prix : 13€

Chroniques du tome 1 : Obsidienne
Chroniques du tome 2 : Onyx
Chroniques du tome 3 : Opale
Chroniques du tome 4 : Origine

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :