Chroniques,  Jeunesse,  Romance

Chronique : P.S. I still love you – Jenny Han

Lara Jean didn’t expect to really fall for Peter.
She and Peter were just pretending. Except suddenly they weren’t. Now Lara Jean is more confused than ever.
When another boy from her past returns to her life, Lara Jean’s feelings for him return too. Can a girl be in love with two boys at once?

In this charming and heartfelt sequel to the New York Times bestseller To All the Boys I’ve Loved Before, we see first love through the eyes of the unforgettable Lara Jean. Love is never easy, but maybe that’s part of what makes it so amazing.


Attention : Risque de spoilers concernant le tome précédent

Il y a quelques temps, je vous avez écrit une chronique sur le livre À tous les garçons que j’ai aimés que j’avais beaucoup apprécié même si j’avais préféré le film qui avait été un énorme coup de coeur. J’avais par conséquent énormément envie de lire la suite, mais lorsque j’ai appris la présence d’un nouveau triangle amoureux, mon enthousiasme s’est énormément dissipé. Néanmoins, j’étais décidée à ne pas le laisser indéfiniment dans ma PAL et je me suis quand même lancée dedans mais avec quelques réserves.

« There’s a Korean word my grandma taught me. It’s called jung. It’s the connection between two people that can’t be severed, even when love turns to hate. »

Dans ma chronique du premier tome, je vous avez dit avoir préféré le film que je trouvais plus complet puisqu’en terminant le livre j’étais restée sur ma faim. À ma grande surprise, je me suis rendu compte qu’en fait, si je trouvais le premier tome moins riche c’est tout simplement parce que beaucoup d’élément du film appartenait en fait au second livre, notamment la réconciliation de Peter et Lara Jean ainsi que la diffusion de la vidéo prise dans le jaccuzzi.

« I mean, all of the comments are about how Lara Jean is a slut, but nobody’s saying anything about Peter, and he’s right there with her. It’s a ridiculous double standard. »

Ainsi, les éléments qui me manquaient à la fin du premier tome se retrouvent ici et j’ai ainsi pu combler ce manque que j’avais. L’histoire de la diffusion de la vidéo va prendre une énorme ampleur et permet de mettre en avant des choses importantes tels que le slut-shaming, le harcèlement au lycée mais surtout, la différence de traitement entre les garçons et les filles. Cette dualité d’opinions va d’ailleurs être au centre des conversations entre les personnages et, alors que les garçons sont en permanence idolâtrés pour leur sexualité, les filles doivent en permanence faire attention à l’image qu’elles renvoient ainsi qu’à leurs manières de s’habiller ou de parler pour ne pas être le sujet de rumeurs et d’insultes.

« This is what Margot was talking about, this double standard. Boys will be boys, but girls are supposed to be careful: of our bodies, of our futures, of all the ways people judge us. »

Très rapidement, Peter et Lara Jean vont faire face à leurs premières difficultés en tant que couple et je dois dire que Peter m’a assez déçu dans certaines de ses réactions. C’est toujours un personnage que j’apprécie énormément mais je dois avouer que j’avais pas mal envie de le secouer à certains moment. En effet, Peter fait preuve de trop de légèreté et même s’il reste attentionné, il ne prend pas les craintes de Lara Jean au sérieux et ne fait rien pour la rassurer.

« But how can you possibly quantify how much you like a person, much less two ? »

Comme je vous l’avais dit en introduction, ce livre incorpore un nouveau triangle amoureux avec l’apparition de John Ambrose, le cinquième destinataire des lettres de Lara Jean envoyées dans le tome précédent. Si Peter est distant et n’écoute pas Lara Jean, John Ambrose est tout le contraire : il est présent, il écoute, il rassure. C’est un excellent ami et j’ai beaucoup aimé et que j’ai même trouvé très attachant.

« Your body is yours to protect and to enjoy. »

Je ne vous cache pas qu’au bout d’un moment, l’histoire a pris un tournure que j’aurais préféré éviter puisque, comme je vous le dis souvent, je n’aime pas les triangles amoureux mais ici, l’auteure a réussi à faire en sorte que je sois tenue en haleine et jusqu’au bout, je n’avais aucune idée qu’elle serait le dénouement final et quelle décision Lara Jean allait prendre.

« It can be tough with best friendship. You’re both growing and changing, and it’s hard to grow and change at the same rate. »

Comme dans le tome précédent, la famille de Lara Jean est très importante dans l’histoire et c’est vraiment agréable de faire face à une famille aussi soudée. De plus, cela permet de mettre en avant d’autres thèmes importants tels que le fait de grandir, d’évoluer ou même se reconstruire et retrouver l’amour après un deuil. J’ai trouvé également que l’amitié était beaucoup plus présente dans ce tome puisqu’on assistait à énormément de souvenirs ou de moment entre Lara Jean et son ancien groupe d’amis.

« People come in and out of your life. For a time they are your world; they are everything. And then one day they’re not. There’s no telling how long you will have them near. »

Vous le savez également si vous suivez le blog, je ne lis pas souvent de romance puisque souvent, je trouve ça trop cliché, trop niais ou tout simplement parce que l’intrigue n’est pas assez dynamique pour moi et là, ce fut une énorme surprise pour moi. En effet, je n’arrivais pas à lâcher les personnages et j’avais toujours envie de connaître la suite. C’est un livre qui est frais et facile à lire, ce n’est pas prise de tête et j’ai passé un excellent moment.

« Things feel like they’ll be forever, but they aren’t. Love can go away, or people can, without even meaning to. Nothing is guaranteed. »

Finalement, ce tome fut une énorme surprise et je suis ravie de ne pas m’être fiée à mes préjugés puisque j’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce petit livre. D’ailleurs si vous cherchez à débuter dans la lecture VO, c’est également un excellent livre pour cela puisque le niveau d’anglais est assez accessible. Je n’ai pas encore acheté le tome 3 mais je pense que ça ne saurait tarder …

Auteur : Jenny Han
Titre : P.S. I still love you
Edition : Scholastic
Nombre de pages : 337 pages
Prix : 8,24€

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :