Bla bla,  C'est Lundi, Que lisez-vous ?

C’est Lundi, que lisez-vous ? (#43)

imageEt une nouvelle semaine qui commence ! Vous savez ce que ça signifie ? Et oui, comme tous les lundis, on fait le point lecture avec le C’est Lundi, que lisez-vous ?  Ce rendez-vous a été mis en place par Galleane et repris par I Believe in Pixie Dust consiste à répondre à 3 petites questions chaque semaine concernant nos lectures du moment.


Question 1 : Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Pour le coup, j’ai eu une semaine chargée donc je ne pensais pas que j’aurais réussie à lire autant. J’ai tout d’abord terminé très rapidement La Cité du Feu Sacré de Cassandra Clare puisque une fois plongé dedans, je n’ai pas réussi à le lâcher et j’ai enchaîné les 500 dernières pages en 1 soirée.

J’ai ensuite lu L’autre personne que j’ai rencontrée là-haut de Mitch Albom qui était un livre très rapide à lire mais également très émouvant. Suite à ça, j’ai passé un weekend entre amies donc je n’ai pas lu pendant cette période, puis j’ai commencé hier soir les premières pages de Asservie de Laëtitia Danae.

Question 2 : Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 

couv8791031

Résumé :

Heurtée par la bataille du bois des Murmures où elle a vu nombre de ses compagnons disparaître, la jeune Lilith n’a plus le choix et doit apprendre à s’endurcir. Plus déterminé que jamais à débusquer les Fronts Marqués, le roi Donovan semble prêt à tout pour asseoir son pouvoir et persécuter les peuples cachés. Pour l’arrêter, il n’existe qu’une solution : infiltrer Fall Marma, la cité ennemie ; et c’est à Lilith que revient cette lourde tâche. Celle de porter les chaînes. Celle d’être une asservie.

Question 3 : Que vais-je lire ensuite ?

51ALjTWeSEL._SX195_

C’est un livre assez gros mais qui me tente énormément depuis que je l’ai acheté donc je vais enfin me lancer dans Broadway Limited : Un diner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh en espérant réussir à m’immerger totalement dans ce New York du XXème siècle.

Résumé :

Automne 1948. Il débarque un soir de grand vent à la pension Giboulée. Par erreur. Un stupéfiant malentendu linguistique. Il est à New York et on l’a pris pour une demoiselle à cause de son prénom. Or, la pension Giboulée est exclusivement réservée aux jeunes filles. La gent masculine u est rigoureusement interdite. Par chance, il est français. Et il joue très bien du piano… Voici l’histoire de Jocelyn Brouillard, 17 ans presque, à l’ère du swing et de la comédie musicale, propulsé dans un tourbillon où les jeunes Américaines sont plus turbulentes, éblouissantes, hardies et étourdissantes les unes que les autres.

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? ❤️

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :