Chroniques,  Fantastique

Chronique : La Cité des Âmes Perdues – Cassandra Clare

img_0959

Résumé

Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les Chasseurs d’Ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi…
Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir ?

Monavis

Attention : Spoilers concernant les tomes précédents ! 

Voilà un livre qu’il me tardait absolument de relire puisque comme je vous l’ai répété à de nombreuses fois, celui-ci est mon tome préféré de la saga et c’est également le seul que j’ai déjà relu plusieurs fois. Par conséquent, je me souvenais un peu plus de l’histoire que pour les autres tomes et pourtant, encore une fois, Cassandra Clare a réussi à me surprendre et me faire encore plus aimer ce livre.

«  Car, comme c’est souvent le cas lorsqu’on perd un objet précieux, quand vous retrouverez votre ami, il ne sera peut-être pas dans l’état où vous l’avez laissé »

L’histoire commence seulement quelques semaines après la fin du tome 4 et Jace est toujours porté disparu. Alors que ses amis et sa famille ne perdent pas espoir et mettent tout en oeuvre pour le retrouver, l’Enclave va mettre de côté ses recherches laissant Clary et les autres se débrouiller tout seuls.

« Simon s’avança vers elle et posa sa main sur la sienne. Il n’avait pas besoin de réfléchir. Où qu’elle aille, il irait. Ils avaient vécu trop de choses ensemble pour qu’il en soit autrement. »

Le livre commence très rapidement et fait partie des plus dynamiques de la saga. Encore une fois, on enchaîne les points de vue entre Simon et Clary et c’est une chose positive puisque les deux personnages vont passer une grande partie du récit dans des endroits différents. D’ailleurs ce choix a permis de mettre encore plus en avant les personnages secondaires, une chose que j’avais déjà apprécié dans le tome précédent et que j’ai encore plus aimé ici.

« Il est des gens… des gens que l’univers semble avoir promis à un destin exceptionnel. Et à des souffrances exceptionnelles. »

Côté romance, ce livre se concentre énormément sur la relation entre Isabelle et Simon que j’ai adoré redécouvrir puisque ce sont deux personnages assez différents mais faits pour être ensemble. Autre couple mis en avant : Alec et Magnus. S’il commençait à y avoir des complications pour eux dans le tome précédent, leur problème ne cesse d’augmenter et j’ai eu énormément de peine lors de certains passages puisque ce sont deux personnages que j’aime énormément.

« L’or s’éprouve par le feu. (…) C’est aussi une métaphore signifiant que c’est dans l’adversité que l’on reconnaît la valeur d’un homme. Les moments difficiles révèlent certains d’entre nous, et leur permettent de se distinguer. »

Si ce tome est mon tome préféré c’est tout simplement grâce à un personnage : Sébastien. Dans ce tome, on en découvre énormément sur lui, sur sa personnalité et sur son passé. C’est l’un de mes méchants de saga préférés et grâce à ce livre, il gagne énormément en profondeur. Clary va ainsi en découvrir énormément sur son frère mais également sur ses projets. J’ai également énormément aimé le lien entre Jace et Sébastien puisque cela a permis de mettre en avant le côté humain de Sébastien et son attachement pour Jace.

« Dieu sait que nous sommes tous attirés par ce qui est beau et abîmé par la vie. C’est mon cas, mais on ne peut pas guérir les autres de leurs blessures. Et si on y arrive, c’est au prix de sacrifices si grands qu’ils finissent par nous détruire. »

Concernant le personnage de Clary, elle a énormément évolué depuis le premier tome et je l’ai énormément apprécié dans ce livre. Elle est devenue une véritable chasseuse d’ombres et fait preuve d’énormément de ruse, de sang-froid et de force tout au long de ce tome.

« Essayez de ne pas vous laisser submerger par les craintes que vous éprouvez pour Jace. C’est un Herondale, et ce sont des survivants… »

Lorsque j’ai lu ce livre pour la première fois, je n’avais pas encore lu les autres sagas de Cassandra Clare et c’est lors de ma relecture que j’ai découvert énormément de petites mentions en lien avec les autres livres. C’est dans ce tome qu’apparaissent pour la première fois Emma, Julian et les Blackthorne et il y a énormément de référence à Will Herondale, pour mon plus grand bonheur.

« Il est des souvenirs que le temps n’efface pas, Clarissa. Demande à ton ami Magnus Bane, si tu ne me crois pas. L’éternité ne permet pas d’oublier la perte d’un être cher ; à la longue, cela devient juste supportable. »

Finalement, cette lecture a totalement confirmé mon coup de coeur initial pour ce tome qui reste pour le moment mon favoris. Concernant le dernier tome, j’ai vraiment hâte de le relire puisqu’à l’époque, il s’agissait de ma toute première lecture en VO et même si j’avais compris la majorité du livre, je pense que je vais pouvoir redécouvrir énormément de choses sur lesquelles j’étais passée à côté lors de ma première lecture. Et qui sait, peut-être que ce tome deviendra mon préféré de la saga.

Auteur : Cassandra Clare
Titre : La Cité des Âmes Perdues
Edition : PKJ
Nombre de pages : 608 pages
Prix : 18.15 €

Etoile5

Chronique des tomes précédents :

Chronique du tome 1 : La Cité des Ténèbres
Chronique du tome 2 : La Cité des Cendres
Chronique du tome 3 : La Cité de Verre
Chronique du tome 4 : La Cité des Anges Déchus

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :