Chroniques,  Jeunesse,  Science-fiction

Chronique : Seven : Les héritiers – Maëva Catalano

Dans un futur incertain, après que les anciens Dieux aient décidé de donner à la Terre une nouvelle chance en la débarrassant de la majorité de la race humaine, sept adolescents héritent d’une lourde tâche : Ils sont les Élus et doivent mener ce qui reste de l’Humanité à son salut. Venant des quatre coins du globe, Dakota, Sam, Elke, Victor, Evan, Nate et Wyatt vont devoir faire face à de terribles épreuves. La première étant de surmonter chacun de leurs défauts mortels : les sept péchés capitaux…

Je remercie Maëva Catalano pour l’envoi de ce livre ainsi que pour toute son implication dans ce fabuleux projet.

Il y a quelques temps, j’ai été contacté par Maëva afin de participer à un projet que j’ai trouvé très original : le principe était que chacune des lectrices a reçu un colis avec le livre ainsi que des goodies, puis, une fois le livre lu, chacune a dû l’envoyer à la lectrice suivante. Du coup, ce petit livre a parcouru à lui tout seul de nombreux kilomètres. Au départ, c’était Gaëlle du blog Spellofcressy qui devait être la dernière lectrice mais suite à certains problèmes de santé, Gaëlle a proposé que je prenne sa place.

« L’aventure prendrait du temps, mais ils se rencontreraient tous. Un jour ou l’autre. »

Si j’ai également accepté ce projet, c’est grâce à une autre idée de l’auteure, que j’ai trouvé vraiment bonne : Chacune de nous avons reçu avec le colis avec un morceau d’indice à vous partager. Si vous rassemblez les 7 indices et parvenez à résoudre l’énigme alors vous pourrez tenter de gagner ce livre ! D’ailleurs, je vous laisserez en bas de l’article, les liens vers les autres comptes qui vous permettront de récupérer tous les indices. N’hésitez pas à chercher sur leur blog ou sur leur compte Bookstagram. Concernant mon indice, vous pouvez le trouver en regardant attentivement la photo en tête d’article.

« Selon la légende, il avait fallu sept jours pour créer la planète, les dieux avaient eu besoin d’autant de temps pour la détruire. »

Lorsque j’ai découvert le résumé de ce livre, j’ai tout de suite eu envie de me lancer dans ce livre puisqu’il mêlait à la fois dystopie et mythologie, qui sont deux genres que j’affectionne énormément. Lorsqu’on commence le livre, le début est assez long à se mettre à place puisqu’une grande partie sert à présenter les différents personnages et comme ils sont au nombres de 7, autant vous dire que ça prend pas mal de pages pour tous les présenter.

« Comme des siècles auparavant, le monde avait besoin d’une arche de Noé, d’un déluge héroïque »

Néanmoins, cette étape était à mon sens nécessaire puisque leur grand nombre peut créer des confusions, notamment lorsque l’on commence l’histoire. J’ai trouvé que certains personnages étaient beaucoup plus mis en avant que d’autres, ce que j’ai trouvé assez dommage puisque quand certains de ces personnages revenaient dans l’histoire, j’étais incapable de dire exactement qui ils étaient.

« Voilà la vrai forme de l’avarice. Une peur irraisonnée de perdre les personnes chères. »

Dans cette histoire, chaque personnages est associé à une divinité et à un pêché mortel. J’ai vraiment adoré voir que diverses religions étaient mises en avant. Ainsi, on retrouve des Dieux nordiques, égyptiens, grecs, hindous ou même des personnages tirés de la Bible. Lorsque nous avons reçu le colis, chacune de nous avait un personnage ainsi qu’un pêché qui lui été rattaché. Pour ma part, j’ai eu le personnage de Wyatt représentant l’envie et je suis ravie d’avoir eu ce personnage car je l’ai vraiment adoré.

« La crainte de les voir s’éloigner, car ils sont de véritables trésors, des êtres humains qui valent une infinité de pièces d’or. »

Contrairement aux autres, Wyatt est un peu à part. Il a grandi isolé de tous, seul humain dans la nature et contrairement aux autres, c’est un peu le délaissé des Dieux. C’est un personnage que j’ai trouvé très attachant. Etant muet, il a sa propre méthode pour communiquer et voir le monde.

« Mais une fois débarrassés de toute la noirceur de leur saleté, Dakota avait pu apercevoir la clarté de leurs âmes : des garçons, aussi paumés qu’elle, mais qui avaient le sens du devoir »

Par contre, une chose qui m’a assez dérangé dans ma lecture c’est que la romance était beaucoup trop présente et j’ai souvent eu l’impression que l’intrigue passait au second plan. De plus, j’ai trouvé qu’en plus de cette abondance de romance, celle-ci était trop variable. En effet, le groupe est composé de 6 garçons pour 1 seule fille et j’ai souvent eu l’impression de voir une sorte de Bachelor nouvelle génération où tout le monde ou presque essayer de séduire Dakota.

« Dakota se sentit happée, piégée, telle une ombre jusqu’à son propre corps. Encore une fois, spectatrice et prisonnière des sensations. Et de la douleur. »

Autre élément un peu regrettable mais qui est en lien avec ce que je disais précédemment, c’est que l’intrigue passe au second plan. Par conséquent, j’ai eu l’impression qu’à certains moment, certaines scènes ou actions s’enchaînaient de manière assez maladroite ou trop rapide.

« Des gens sages disaient autrefois que notre liberté s’arrête au moment même où commencent celles des autres (…) C’est un peu pareil ici, il n’y a pas tellement de règles, elles sont plutôt … implicites »

Vous l’aurez compris, je ressors assez mitigée de cette lecture puisque j’ai passé un bon moment de lecture mais certains éléments m’ont un peu moins plu. Je pense que ce livre n’était pas forcément pour moi puisque je préfère de manière générale les livres plus dynamiques avec un peu moins de romance.

Auteur : Maëva Catalano
Titre : Seven : Les héritiers
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 366 pages
Prix : 19€


Listes des 6 autres élues :

Les Lectures d’Hatchi
Muffins and books
Les livres enchantés
Au fil des tomes
Pplx Stuffs
Bookishfactory

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :