Chroniques,  Contemporain

Chronique : Dear Evan Hansen – Val Emmich

Dear Evan Hansen,

Today’s going to be an amazing day and here’s why…

When a letter that was never meant to be seen by anyone draws high school senior Evan Hansen into a family’s grief over the loss of their son, he is given the chance of a lifetime: to belong. He just has to stick to a lie he never meant to tell, that the notoriously troubled Connor Murphy was his secret best friend.

Suddenly, Evan isn’t invisible anymore–even to the girl of his dreams. And Connor Murphy’s parents, with their beautiful home on the other side of town, have taken him in like he was their own, desperate to know more about their enigmatic son from his closest friend. As Evan gets pulled deeper into their swirl of anger, regret, and confusion, he knows that what he’s doing can’t be right, but if he’s helping people, how wrong can it be?

No longer tangled in his once-incapacitating anxiety, this new Evan has a purpose. And a website. He’s confident. He’s a viral phenomenon. Every day is amazing. Until everything is in danger of unraveling and he comes face to face with his greatest obstacle: himself.

A simple lie leads to complicated truths in this big-hearted coming-of-age story of grief, authenticity and the struggle to belong in an age of instant connectivity and profound isolation.

Si vous suivez attentivement l’activité du blog, vous savez sans doute que ce livre m’a été offert par Gaëlle du blog spellofbookblog. Pour la petite histoire, Gaëlle et moi on a commencé à se parler sur Booksta, puis on a commencé à faire des lectures communes et puis sans trop savoir comment, une amitié forte s’est créée entre nous deux. Pour en revenir au livre, Gaëlle a découvert Dear Evan Hansen il y a quelques mois et elle l’a tellement aimé qu’elle voulait absolument me le faire découvrir. D’ailleurs, je vous laisse ici le lien de sa chronique pour que vous puissiez allez y jeter un coup d’oeil.

« No matter what I do, where I go, a constant reminder. Of what? Of who I am. Of who I could be. Who I should be. »

Il faut savoir qu’avant que Gaëlle ne m’en parle, je n’avais jamais entendu parler de cette histoire puisque ma culture en comédie musicale est quasiment inexistante. J’ai donc totalement découvert cette histoire et je dois dire que j’ai été profondément touché par ce récit.

« I’m much better at interpreting books and stories than I am at understanding the decisions made by living, breathing people. »

On fait la connaissance d’Evan, un personnage terriblement attachant et en qui je me suis énormément identifiée. C’est un garçon très solitaire, qui n’a pas vraiment d’amis et qui a pour seul compagnie sa mère et son psychologue. Tout au long du récit, j’ai vraiment vu Evan grandir, prendre confiance en lui et malgré sa forte anxiété, réussir à se surpasser et faire des choses qu’il pensait inimaginables comme faire des discours devant tout un public.

« I laughed because there’s not much else you can do. You can laugh or you can cry. I’d do plenty of both. But see, any time my mother got a glimpse of the raw me, she couldn’t take it. »

Concernant l’histoire, elle est basée sur un énorme quiproquo puisque Evan va écrire une lettre adressée à lui-même et à l’intérieur de laquelle il va décrire tout son mal être. Le problème est que cette lettre va se retrouver dans les mains de Connor, un garçon du lycée qui va se suicider à la fin de la journée. Ses parents vont alors trouver la lettre et penser qu’elle a été écrite par leur fils pour son meilleur ami Evan, sauf qu’Evan n’a parlé que deux fois à Connor.

« Every day that came before today was definitely not amazing, so why would I think today would be any different? »

Très vite Evan va s’enfoncer de plus en plus dans ce mensonge et je dois dire que c’est le seul point de l’histoire qui m’a un peu dérangé. Je comprends que ce soit une situation délicate et hors de contrôle, mais à certains moments, j’avais le sentiment qu’Evan profitait un peu de la situation et quelque part, je trouvais certains de ces comportements quelques peu malsain. Néanmoins, Evan va énormément apprendre de cette situation et il va trouver la réponse à beaucoup de questions sur lui. Il va également être très positif dans la vie des parents de Connor puisqu’il va leur permettre d’avancer après la mort de leur enfant.

“I wish that everything was different. I wish that I was a part of something. I wish that anything I said mattered, to anyone. I mean, let’s face it : would anybody even notice if I disappeared tomorrow?” 

C’est une histoire que j’ai énormément apprécié puisqu’elle met en avant des thèmes importants comme la perte d’un enfant, le deuil, la reconstruction, l’abandon d’un parent mais également l’anxiété, la solitude ou le suicide. Ce livre montre également que les apparences sont souvent trompeuses et que beaucoup de personnes sont en réalité plus seules ou plus triste qu’elle ne le laisse paraître.

« That’s the gift that he gave me. To show me that I wasn’t alone. To show me that I matter. That everybody does. »

D’ailleurs, une chose qui m’a quelque peu surprise c’est d’avoir des chapitres du point de vue de Connor. Ainsi, on va découvrir son point de vue sur la situation présente avec Evan mais également des souvenirs qui vont permettre de comprendre les raisons qui l’ont poussé à ce geste.

« I looked up once more, at the whole world; it was beautiful, I knew it was, but I wasn’t a part of it. I was never going to be a part of it. »

Finalement, c’est un livre que j’ai trouvé très fort et malgré le côté morbide de l’histoire, ce livre met en avant un message d’espoir : il met en avant l’amitié, le dépassement de soi mais permet également de mettre en avant les troubles mentaux, encore beaucoup trop souvent ignorés. Ce livre met en avant tout un lycée qui va devenir solidaire afin de combattre ensemble en faveur de la santé mentale.

Auteur : Val Emmich
Titre : Dear Evan Hansen
Edition : Penguin
Nombre de pages : 358 pages
Prix : £12.99

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :