Chroniques,  Fantasy,  Jeunesse

Chronique : Crown of Midnight – Sarah J. Maas

Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, l’obligeront cependant à faire un choix, au péril de sa vie…

Attention : Risque de spoiler concernant le tome précédent 

Alors que j’étais en train de rédiger la chronique du tome 3 de la saga Crown of Midnight, je me suis rendue compte que je n’avais jamais écrite la chronique du second tome alors que j’ai terminé de lire ce livre en février. Heureusement j’ai l’habitude de prendre des notes pendant ma lecture pour me souvenir de ce dont je veux parler dans mes articles, sinon j’aurais été totalement incapable de faire une chronique aussi détaillé.

« But you have lived your life aware that you will never escape certain burdens. Whether you like it or not, you are bound to the fate of this world. »

Dans la chronique du premier tome, je vous avais expliqué que j’avais beaucoup aimé l’histoire mais que certains éléments m’avaient dérangé comme certaines longueurs ainsi que la forte présence d’un triangle amoureux. Par conséquent, j’attendais beaucoup de ce nouveau tome et je dois dire que de manière générale, je ressors assez mitigée, voir même déçue de cette lecture.

« I’ll never forget the people I’ve killed,” she said. Her breath curled in the air between them. “Even the ones I killed to survive. I still see their faces, still remember the exact blow it took to kill them. »

Pendant tout le premier tome, Celaena est considérée comme la meilleure guerrière du pays mais jusque là, je trouvais qu’elle n’était pas vraiment à la hauteur de tout ce qui était dit sur elle. Dans ce tome, j’ai enfin pu apercevoir son coté guerrière que j’ai beaucoup aimé. Néanmoins, je dois avouer qu’elle m’a agacé à certains moments puisque je l’ai trouvé beaucoup trop impulsive, voire irréfléchie.

« He’d killed Cain at the duel. Killed him to save her. Part of him didn’t regret it; part of him would do it again in a heartbeat. But the other part still woke him up in the middle of the night, drenched in sweat that felt too much like Cain’s blood. »

Concernant le triangle amoureux, il est toujours présent mais de manière beaucoup moins importante ce que j’ai d’avantage aimé. J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que la relation de Chaol et Celaena soit d’avantage mise en avant et j’ai trouvé qu’ils avaient vraiment une très bonne alchimie. Dans ce tome, j’ai également pu découvrir un Dorian que j’ai beaucoup plus apprécié que dans le premier tome.

« But death was her curse and her gift, and death had been her good friend these long, long years. »

Si je trouvais qu’il y avait quelques longueurs dans le premier tome, ce n’était rien comparé à celui-ci. De manière générale, j’ai eu l’impression que l’intrigue n’avançait pas et j’ai passé toute une partie du livre à me demander où l’auteure voulait aller avec son histoire. Au final, je vois plus ce livre comme un tome passerelle entre le premier et le troisième tome, il apporte des indices d’intrigues pour la suite mais en lui-même, ce n’est pas un livre fort.

« His soul was bound to hers by some unbreakable chain. »

Par contre, la fin sauve totalement le livre et je l’ai tout simplement adoré ! C’est dynamique, plein de rebondissements et il y a également beaucoup de révélations sur certains personnages ainsi que sur la menace qui pèse sur le royaume. Et là où j’ai été assez impressionné, c’est par le fait que même si j’avais déjà pensé à une partie de l’intrigue, j’ai été totalement surprise par certains éléments.

« And somewhere, in this city, were the answers to how it all had happened. If she dared to look, she knew she’d find them. And she knew it would destroy her again. »

Vous l’aurez donc compris, c’est un bilan en demi-teinte. Les personnages et la fin sauvent totalement le livre mais suite à cela, j’étais assez réticente à l’idée de me lancer dans la suite puisque pour le moment, cette saga n’était pas à la hauteur de ce que j’attendais de la part de Sarah J. Maas. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai attendu 2 mois avant de finalement me lancer dans le troisième et au final, petit teaser de fin d’article : Ce troisième tome a été un grand coup de coeur !

Auteur : Sarah J. Maas
Titre : Crown of Midnight
Edition : Bloomsbury
Nombre de pages : 432 pages
Prix : 9,33€


Chronique des tomes précédents

Chronique du tome 1 : Throne of Glass

No Comments

  • Lady Nephtys

    J’avais lu le premier tome il y a des années maintenant, et je dois dire que je n’en garde aucun souvenir, à part que j’avais apprécié mais sans plus. Il me semble que cet histoire de triangle amoureux m’avait également exaspéré, je n’aime pas ce type de relation qui déborde sur l’histoire et l’empêche d’avancer. Pour le coup je ne pense pas que je continuerai cette saga un jour, surtout que si ma mémoire est bonne la VF a été abandonné, je ne me sens pas trop prête à lire en VO pour le moment \o

    • Homesweetread

      Effectivement la VF a été abandonné, il me semble que le tome 3 ou 4 a été traduit mais les autres ne le seront pas. Pour le coup, le triangle amoureux disparait totalement dans le tome 3 qui a d’ailleurs été un coup de coeur pour moi. En tout cas, ça me fait plaisir de voir que je n’ai pas été la seule à trouver ce deuxième tome moyen …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :