Chroniques,  Fantasy

Chronique : The Cruel Prince – Holly Black

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever. And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe. Jude was seven years old when her parents were murdered and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King. To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences. In doing so, she becomes embroiled in palace intrigues and deceptions, discovering her own capacity for bloodshed. But as civil war threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

Voilà un livre qui figurait dans ma Wishlist depuis énormééééément de temps et pour cause, Holly Black était une auteure que j’avais énormément envie de découvrir puisque celle-ci a déjà écrit des romans à quatre mains avec Cassandra Clare et je pense que je n’ai plus besoin de vous dire à quel point j’aime cette auteure. Au final, c’est grâce à une lecture commune avec Margaux que j’ai eu l’occasion de me pencher enfin sur la plume de Holly Black.

« Faerie might be beautiful, but its beauty is like a golden stag’s carcass, crawling with maggots beneath his hide, ready to burst. »

Il faut savoir que je me suis lancée dans ce livre sans vraiment connaître l’histoire. Je savais juste que c’était en rapport avec des fées et qu’il y avait un personnage nommé Jude et un autre nommé Cardan. Du coup, je pensais vraiment me lancer dans une histoire fantastique avec une part importante de romance sauf que ce livre a été une grande surprise.

« There are two ways for mortals to become permanent subjects of the Court: marrying into it or honing some great skill »

L’une des premières choses qui m’a frappé, c’est la violence qui règne dans cet univers. Les fées vouent une haine impressionnante envers les humains et ne manque pas une occasion pour les rabaisser ou les torturer. Jude, contrainte de vivre auprès d’eux, est constamment rejeté en raison de sa nature humaine et je dois dire que certains passages m’ont vraiment énervé et j’avais énormément de compassion envers Jude et sa soeur ainsi que pour tout ce qu’elles ont subi depuis leur enlèvement.

« No matter how careful I am, eventually I’ll make another misstep. I am weak. I am fragile. I am mortal. I hate that most of all. »

Du côté des personnages, je dois dire que Holly Black m’a vraiment impressionné de par la psychologie et la complexité de ses personnages. Concernant Jude, je dois dire que c’est un vrai coup de coeur. C’est un personnage fort, déterminé mais ce qui m’a le plus impressionné, est son intelligence. Jude est très différente de ces héroïnes de fantasy YA qui ont tendance à foncer dans le tas sans réfléchir, ce qui occasionne souvent énormément de complication. Au contraire, Jude fait preuve d’une très grande ruse. Le peuple des fées est manipulateur et Jude a appris à l’être encore plus.

« Because you’re like a story that hasn’t happened yet. Because I want to see what you will do. I want to be part of the unfolding of the tale. »

Puis vient le fameux Cardan qui au final ne s’avère pas du tout être comme je me l’avais imaginé. Au début, j’ai eu énormément de mal avec lui puisque je le trouvais vraiment cruel dans ses gestes et paroles. Puis son personnage se révèle énormément dans la seconde partie et je dois dire que je l’ai adoré. Cardan est un personnage très désinvolte et avec un sens de l’humour prononcé et certaines de ses répliques m’ont vraiment fait rire. C’est également un personnage très complexe et j’ai vraiment hâte de le découvrir d’avantage dans le second tome.

« I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe. »

Concernant la romance dans l’histoire, là encore c’est une grande surprise pour moi ! En effet, je m’attendais à voir naître une relation entre les deux protagonistes sauf que pas du tout ! Au contraire, les personnages se détestent et j’ai énormément aimé cette tension entre les deux ainsi que le fait que Jude ne se laisse faire. On a donc un parfait exemple du trope Enemies to Lovers et je dois dire qu’ici ça marche parfaitement. J’ai énormément aimé leur relation et je suis vraiment impatiente de voir comment celle-ci évolue.

« He made me into a story, and now I am going to make a story out of someone else. »

Au niveau de l’intrigue, j’ai tout simplement adoré ! Les 80 premières pages servent surtout à poser les bases de l’histoire mais malgré ça, je n’ai pas ressenti de longueurs particulières, d’autant plus que c’est un univers très riche et bien construit. Puis viennent les premières intrigues et je dois dire que c’est un livre très dynamique avec énormément de plot twist assez incroyables et je ne parle même pas du dénouement final qui m’a littéralement laissé bouché bée.

« Sometimes, when I look at you, I’m not sure if you’d even know how to be human anymore.”

Au final, vous l’aurez compris, ce livre a été une très grande surprise pour moi ainsi qu’un coup de coeur et je pense d’ailleurs me procurer la suite très rapidement afin de faire une nouvelle lecture commune.

Auteur : Holly Black
Titre : The Cruel Prince
Edition : Little Browm
Nombre de pages : 384 pages
Prix : $18,99

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :