Chroniques,  Fantasy,  Jeunesse

Heir of Fire – Sarah J. Maas

Keleana a finalement découvert qui elle était vraiment : une Fae, héritière de pouvoirs qu’elle peine à contrôler. Loin de l’homme qu’elle aime, l’assassineuse doit partir à nouveau en mission. Mais Keleana refuse d’être à nouveau la marionnette du roi. Alors qu’elle cherche un moyen de se soustraire à ses griffes, elle est approchée par le très mystérieux Rowan, Fae comme elle, lui aussi chargé d’une mission : amener Keleana auprès de sa reine, la redoutable Maeve, à n’importe quel prix. Keleana sait que les intentions de Maeve sont troubles. Mais à la Cour de la reine, elle pourra apprendre à maîtriser ses pouvoirs.

Attention : Risque de spoilers concernant les tomes précédents !

La saga Throne of Glass est une saga vraiment très populaire sur Booksta, plus particulièrement dans la sphère anglophone. Néanmoins, si vous avez vu mes chroniques concernant le premier et le deuxième tome, vous savez que je suis assez mitigée. Autant j’ai beaucoup aimé le premier tome, autant le second avait été une petite déception puisque je l’avais plus perçu comme un tome passerelle. Par conséquent, même si j’avais envie de connaitre la suite, je me suis lancée dedans sans réellement avoir d’attente particulière.

« If you cannot find the peace, then at least hone the anger that guides you to the shift. Embrace and control it—it is not your enemy. »

Lorsque j’ai commencé à le lire, je n’arrivais pas à rentrer dedans pourtant ce tome est beaucoup plus dynamique que le précédent. Néanmoins, je ne sais pas pourquoi mais je n’arrivais pas à accrocher. Puis j’ai continué ma lecture malgré tout et sans que je m’en aperçoivent, l’histoire m’a totalement envoûté.

« See what you want, Aelin, and seize it. Don’t ask for it; don’t wish for it. Take it. »

Dans ce tome, nous découvrons un nouvel endroit ainsi que de nouveau personnages et on sent vraiment que l’histoire s’accélère. Comme je vous le disais précédemment, c’est un livre beaucoup plus dynamique puisqu’on ne suit pas seulement l’histoire d’Aelin mais également plusieurs histoires parallèles avec Chaol, Dorian et Manon. C’est également le premier tome de la saga où je reconnais vraiment la plume de Sarah J. Maas que j’ai découvert et adoré avec la saga ACOTAR.

« Wear it, and know that you are loved, Fireheart. That you are safe, and it is the strength of this that matters. Wherever you go, Aelin, no matter how far, this will lead you home. »

Au niveau des personnages, parlons tout d’abord de ceux que l’on connait déjà. Dans ce tome j’ai énormément aimé Celaena/Aelin. J’ai beaucoup aimé sa force de caractère et sa détermination ainsi que les souvenirs de son enfance. Pour Chaol et Dorian, c’est également un tome important puisqu’il leur permet d’être mis en avant sans la présence de Celaena. Chacun va alors faire son chemin de son côté et prendre  conscience de l’ampleur de la menace qui pèse sur eux.

« I wanted to hide from myself, mostly. I convinced myself I should disappear, because the second thing I wanted, even then, was to be able to someday … hurt people the way I had been hurt. And it turned out that I was very, very good at it. »

Puis vient les nouveaux personnages qui ont étépour la plupart, des coups de coeur, notamment Aedion et Rowan qui sont des personnages que je suis ravie de voir incorporé à l’histoire. Je suis également tombé sous le charme de l’alchimie entre Rowan et Aelin, chose qui est assez exceptionnel puisque jusque là, je shippais Chaol et Aelin et c’est assez rare quand je change de duo romantique dans une histoire. Il y a également un troisième personnage qui fait son apparition mais concernant Manon, je préfère attendre avant de me prononcer dessus puisque c’est un personnage que je n’arrive pas encore à cerner.

« There was always more to learn; she lived and breathed and dreamt of fire. »

On m’avait souvent dit que ce tome ressemblait au style de la saga ACOTAR et pour le coup, je suis totalement d’accord. L’écriture est beaucoup plus mature et le rythme beaucoup plus soutenu. Puis viens le moment de la fin, une fin que je n’avais absolument pas vu venir et qui m’a tout simplement impressionné. Les évènements s’enchaînent et sont tous plus douloureux les uns que les autres et à chaque fois que je pensais que l’histoire allait enfin se terminer, un autre événement venait se produire.

« The grief and pain were still there, writhing inside her, but for the first time in a long while, she felt as though she could see. As though she could breathe. »

La fin est une montagne russe émotionnelle et j’était à la fois, terrifiée par ce qui allait arriver, excitée de connaître la suite, triste et stressée pour d’autres évènements et au final, j’ai vraiment eu l’impression d’arriver à la fin de ma lecture à bout de souffle. Au final, ce livre a été un incroyable coup de coeur et je suis vraiment ravie de m’être accroché dans ma lecture et autant vous dire que j’ai terriblement hâte de connaître la suite de l’histoire !

Auteur : Sarah J. Maas
Titre : Heir of Fire
Edition : Bloomsbury
Nombre de pages : 576 pages
Prix : 9,76€


Chronique des tomes précédents :

Chronique du tome 1 : Throne of Glass
Chronique du tome 2 : Crown of Midnight

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :