Chroniques,  Fantastique,  Jeunesse

Harry Potter et la Coupe de Feu – J.K Rowling

Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.

Attention : Risque de spoiler concernant les tomes précédents ! 

Après avoir eu un énorme coup de coeur pour le tome 3, il était désormais temps que j’enchaîne avec le livre suivant. De tous les livres, il s’agissait sans doute de celui que je redoutais le plus de lire pour deux raisons assez simples : Tout d’abord la taille. Ce tome est énorme et je craignais celui-ci ne soit trop long. Et ensuite la seconde raison était le fait que de tous les films, le quatrième est celui que j’ai le plus vu, à tel point que j’ai fini par en faire une overdose et je ne pouvais plus voir l’histoire en peinture.

« Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux. »

Lorsque je me suis enfin lancée dedans, je suis tout de suite retombée amoureuse de cette univers. La première partie a été une vrai découverte pour moi puisque elle est vraiment très différente, plus complète, que dans le film et j’ai vraiment adoré voir Harry et Hermione vivre au Terrier avec les Weasley. Il se dégage une ambiance très chaleureuse et familiale dans cet endroit et c’est sans doute, ma partie préférée de ce livre. J’ai également apprécié découvrir Bill Weasley et Charlie Weasley.

« La curiosité et la bêtise ne font pas très bon ménage. »

L’année scolaire à Poudlard a été encore une fois un merveilleux moment. J’aime beaucoup le fait que les différents cours de Harry soit autant mis en avant car cela rappelle vraiment le côté scolaire de Poudlard. Néanmoins, l’histoire sait rester originale avec un nouveau professeur qui n’est définitivement pas mon préféré (personne ne pourra détrôner Lupin) et qui était assez angoissant sur les bords.

« Il est nécessaire de comprendre la réalité avant de pouvoir l’accepter et seule l’acceptation de la réalité peut permettre la guérison. »

Côté personnage, j’ai encore une fois ressenti une maturité supplémentaire par rapport au tome précédent. J’ai énormément apprécié Harry et Hermione mais Ron m’a agacé à certains moment, notamment dans certaines de ses attitudes ou paroles envers ses amis. J’ai également eu le plaisir de découvrir le fameux Cedric Diggory que j’ai trouvé très différent du film, plus charismatique, plus intéressant.

« Par un étrange phénomène, plus on redoute un événement, plus le temps qui nous en sépare prend un malin plaisir à passer le plus rapidement possible, alors qu’on donnerait n’importe quoi pour qu’il ralentisse. »

Ce livre est, pour le moment, celui qui se détache le plus du film et qui est par conséquent le plus intéressant de découvrir. D’ailleurs, ce que j’ai le plus aimé dans ce tome, ce n’est pas le tournoi mais tous ces éléments qui n’apparaissent pas dans la version cinématographique comme la lutte de Hermione pour la protection des elfes de maisons, thèmes très important dans l’histoire ainsi que la présence de certains personnages comme Dobby, Winky ou Sirius.

« Pas sale, répliqua Hermione, d’un ton agacé. Il faut dire S-A-L-E. Ça signifie Société d’Aide à la Libération des Elfes. »

Concernant l’intrigue, je n’ai pas ressenti de longueurs au début mais plutôt vers la fin. Même s’il y a énormément d’actions et de révélations dans les derniers chapitres, je trouvais ma lecture vraiment longue et je n’avais qu’une hâte : fermer ce livre pour me lancer dans un autre univers.

« Si,un jour vous avez à choisir entre le bien et la facilité, souvenez-vous de ce qui est arrivé à un garçon qui était bon, fraternel et courageux, simplement parce qu’il a croisé le chemin de Lord Voldemort. »

En conclusion, ce livre a été une bonne lecture, riche en nouveaux personnages et en actions mais que j’ai trouvé trop long vers la fin. J’ai vraiment hâte de découvrir le prochain tome puisque pour le coup, je ne me souviens plus du tout du film et cela sera par conséquent, une totale découverte. En plus, j’ai vraiment hâte de découvrir le personnage de Luna !

Auteur : J.K Rowling
Titre : Harry Potter and the Goblet of Fire
Edition : Bloomsbury
Nombre de pages : 617 pages
Prix : 10,98€


Chronique des tomes précédents :

Chronique du tome 1 : Harry Potter à l’école des sorciers
Chronique du tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets
Chronique du tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban

4 Comments

  • entournantlespages

    Je suis particulièrement intriguée par ce tome parce qu’apparemment, l’adaptation est bien plus libre que pour les autres. J’avais adoré découvrir la vie des Weasley au début du deuxième ou troisième tome (ça y est, les trous de mémoire commencent…), j’ai donc bien hâte de lire cette première partie. J’ai peur de ressentir les longueurs mais en même temps, j’ai très envie de découvrir cette suite.

    • Homesweetread

      Le trois commençait déjà à s’éloigner des films mais dans celui-ci, l’écart est encore plus important et c’est justement toutes ces nouvelles scènes que j’ai adoré ! Beaucoup plus d’ailleurs que l’intrigue de base avec le tournoi des 3 sorciers. Si tu as envie de découvrir, tu peux te lancer et pour les longueurs, je ne les ai ressenti que vers la fin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :