Chroniques,  Fantasy,  Jeunesse

Gardiens des Cités Perdues T2 : Exil – Shannon Messenger

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Voilà un livre que j’avais énormément hâte de découvrir surtout que comme vous le savez, le tome 1 a été une grande surprise et un énorme coup de coeur. Comme j’avais pas mal de lectures de côté, c’est ma mère en première qui a découvert l’histoire (coucou si tu passes par là !) qu’elle a d’ailleurs beaucoup aimé et qui m’a encore plus donné envie de découvrir ce deuxième tome.

« Cesse de chercher ce que tu n’es pas prête à comprendre.
Attends la prochaine consigne.»

En commençant ma lecture, je me suis vraiment rendue compte que l’univers et les personnages m’avaient manqué et j’étais ravie de me replonger dedans. Malheureusement, je dois dire que mon engouement est quelque peu redescendu et pour cause, j’ai trouvé ce livre très linaire au départ. Il m’a fallu environ deux-cents pages pour vraiment m’accrocher à l’histoire et je n’avais qu’une hâte : que l’histoire démarre enfin.

« Sophie avait peur de beaucoup, beaucoup de choses. Mais elle n’avait plus peur d’elle-même. Elle en était capable. Il suffisait d’y croire. Et d’accepter de se jeter à l’eau.»

Du côté des personnages, la grande révélation de ce livre est Keefe puisqu’il est énormément mis en avant par rapport au premier tome et c’est un personnage que j’ai vraiment adoré. Quant à Sophie, je l’ai trouvé encore une fois assez mature, calme et réfléchie, ce qui est vraiment rare dans ce type d’histoire.  J’ai par contre regretté de ne pas voir assez Fitz à mon goût puisque pour le moment, c’est mon personnage préféré de l’histoire et je dois dire qu’il m’a manqué. Par contre, s’il y a un personnage avec qui j’ai plus de mal, il s’agit de Dex puisque sa jalousie m’agace un peu.

« Tu es normale, Sophie. Ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas aussi être exceptionnelle.(…) Tu comprendras un jour que si on cesse de faire rimer normalité avec acceptation, la contradiction s’estompe. »

Comparé au premier livre, j’ai trouvé que de manière générale, ce livre était d’avantage tourné côté émotion et mon coeur a beaucoup souffert avec cette histoire. L’intrigue est toujours aussi bien menée et on découvre encore une fois énormément de choses sur l’histoire et l’univers. Une fois passées les premières longueurs, le livre est très dynamique et addictif.

« Mais la culpabilité est pernicieuse, surtout lorsqu’elle est mêlée à un profond chagrin. Elle se glisse dans les interstices, sème le doute, te pousse à te demander si tu n’aurais pas pu faire quelque chose, n’importe quoi pour modifier le cours des événements…»

La fin est encore une fois très surprenante, dynamique et donne envie de connaître la suite. D’ailleurs, bien que je n’ai pas encore commencé à lire la suite, je possède déjà les trois prochains tomes dans ma bibliothèque, preuve que c’est un univers qui me plait énormément !

Auteur : Shannon Messenger
Titre : Exil
Edition : Lumen
Nombre de pages : 545 pages
Prix : 15,00€

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :