Chroniques,  Romance

49 jours, je compterais pour toi – C.S Quill

Quand l’amour se vit en 49 jours…
1… 2… 3…
Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.
15… 16… 17…
Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.
47… 48… 49…
Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Depuis l’ouverture du blog ainsi que de mon compte Bookstagram, mes achats livresques se sont multipliés, faute aux nombreuses tentations présentes sur les réseaux. 49 jours je compterais pour toi, fait d’ailleurs parti de ces livres que je n’aurais sans doute pas acheter si je n’en avais pas autant entendu parler en positif.

« Ma vie est comme une photographie, tout compte fait, qui me maintient prisonnière d’un paysage qui ne change jamais »

C’est un livre que j’ai trouvé énormément intéressant en raison de son format de narration. Celui-ci est effectivement sous forme d’alternance entre chapitres flashbacks et chapitres présents, le tout en suivant le même compte à rebours. C’est un format intéressant puisqu’il permet de maintenir un certain suspens tout au long du livre, tout en disséminant plusieurs indices au fil des pages.

Je dois laisser mon cœur retrouver le bonheur sans le brusquer. Je ne sais même pas comment il tient encore accroché dans ma poitrine, alors si je le presse, il risque de tomber à mes pieds. Et là, je n’aurai plus la force de le ramasser.

Dans cette histoire, nous faisons la connaissance de Breen, une jeune fille très attachante mais qui est en constant doute sur ses sentiments et qui n’arrive plus à aimer plus de 49 jours. L’intrigue de l’histoire est donc bien évident de découvrir pourquoi elle s’impose cette limite de jours et également de voir comment sa nouvelle rencontre Sawyer va changer les choses pour elle.

D’ailleurs, ne perds pas ton temps tout court. Chaque jour que Breen accepte de t’offrir est précieux, parce que si un jour elle t’aime, l’autre elle te rejette.

Comme je vous le disais, le livre est raconté en alternant les périodes et cela nous permets de faire la connaissance de Will, un garçon qui a profondément marqué la vie de Breen et qui va avoir énormément d’impact dans les relations de Breen. Cette partie de l’histoire m’a fait passer par pas mal d’émotions. J’ai tout d’abord été énormément intriguée par le passé de Breen et Will et j’ai d’ailleurs élaboré pas mal de théories différentes aux fils des pages. Puis cela a commencé à vraiment m’agacer. L’histoire met constamment en avant ce passé douloureux avec Will sans forcément donné d’avantage d’explications et j’ai trouvé que le suspens commençait à être long.

« Parfois j’arrive à lire en elle comme dans un livre ouvert, mais la plupart du temps, elle m’est aussi étrangère qu’un vieux grimoire écrit en araméen. »

Puis est finalement arrivé LE moment de la révélation et là tout à changé pour moi. J’ai compris pourquoi le mystère avait été préservé aussi longtemps et je dois dire que je me suis vraiment pris une claque. C’est un plot twist que je n’avais pas, mais alors pas du tout, vu venir et qui a été parfaitement imaginé.

Je ne sais pas qui de nous deux est la bouée et qui est le naufragé. Probablement sommes-nous un peu des deux.

Du côté des personnages, je les ai tous trouvé extrêmement attachants mais c’est surtout Breen que j’ai trouvé particulièrement touchante. Celle-ci possède une histoire complexe, dure et malgré cela, j’ai vraiment admiré la force de ce personnage. Concernant sa relation avec Sawyer, au départ j’ai trouvé celle-ci trop rapide à mon goût ce qui fait que j’avais un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Puis petit à petit, leur relation gagne en profondeur et j’ai totalement adoré leur relation.

« Je ne suis plus prisonnière de son existence, il n’a plus d’emprise sur mon corps. C’est fini »

Au final, c’est une histoire que j’ai adoré découvrir. Elle met en avant des thèmes importants comme le deuil, la reconstruction ainsi que l’amour et c’est un livre très émouvant. D’ailleurs, j’ai presque failli verser une larme donc si vous êtes un peu sensible, préparez la boite de mouchoirs à vos côtés.

Auteur : C.S Quill
Titre : 49 jours, je compterais pour toi
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 398 pages
Prix : 17€

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :