Chroniques,  Fantastique,  Jeunesse

Gardiens des Cités Perdues T.4 : Les Invisibles – Shannon Messenger

Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.

Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Voilà un petit moment que je n’avais plus écrit d’articles et je dois dire que ça me manquait énormément. J’avais énormément de chroniques de côté donc vous n’avez probablement pas vu de différence mais pour moi, cela faut au moins deux ou trois semaines que je n’ai plus touché au blog. Vous l’avez sans doute remarqué mais le mois de Juin avait été riche en lecture mais Juillet n’a pas connu le même succès. J’avais du mal à lire et je me suis dit que lire le quatrième tome de Gardiens des Cités Perdues était une bonne idée puisque c’était un univers que je connaissais et que j’appréciais.

« Il fut un temps où je croyais à l’infaillibilité de notre monde. Mais maintenant… nous devons nous en remettre à notre propre jugement. C’est lui qui nous dicte ce qui est nécessaire et juste. A vous de le laisser vous guider dans vos épreuves. »

Ce tome était un livre que j’avais hâte de découvrir puisque comme je vous l’avez dit dans la chronique du tome précédent, l’histoire prend un tournant assez radical et on se doute qu’aucun retour en arrière n’est possible. J’ai beaucoup apprécié le fait que le livre démarre immédiatement après la fin du troisième tome. Les personnages sont encore au coeur de leur réflexions et j’ai eu l’impression d’avoir enchaîné les deux livres alors qu’un mois s’était écoulé entre mes lectures.

« Peut-être Keefe avait-il besoin de se raccrocher à sa colère. C’était moins dangereux que la culpabilité »

C’est un livre particulièrement intéressant puisqu’on découvre de nouveaux lieux ainsi que de nouveaux personnages que j’ai d’ailleurs énormément apprécié et que j’ai hâte de découvrir plus en profondeur dans les prochains livres. Du côté de notre équipe de choc, plus les tomes avancent et plus on se retrouve avec un groupe fort et soudé et c’est une chose que j’apprécie énormément. Mon coeur balance toujours pour Fitz et Sophie mais j’ai énormément aimé Keefe et, chose encore plus surprenante, pour la première fois depuis 4 livres, j’ai apprécié Dex.

« Notre société n’a pas à se plaindre des inégalités avec lesquelles tu as grandi. Personne ne considère les robes comme le signe d’une quelconque infériorité féminine. Notre statut n’a rien à envier à celui des hommes. Si tu détestes autant les robes, libre à toi de porter ce qui te chante. »

Du côté de l’intrigue, c’est un livre fort et important ! Les révélations sont assez nombreuses et même si j’ai encore énormément d’éléments sans réponses, j’apprécie le rythme mis en place par l’autrice. Il y a également pas mal de moments d’actions qui dynamisent la lecture et donne envie d’en savoir plus. La menace des Invisibles gagnent en importance tandis qu’on découvre des choses sur le passé de Sophie ainsi que sur le Cygne Noir.

« Ma tête le sait, mais pas mon cœur. Les émotions n’ont rien de logique. Seuls nos actes peuvent être contrôlés. »

Au niveau de la fin du livre, celui-ci se conclut sur un plot twist assez surprenant mais qui n’a pas eu tout à fait l’effet escompté chez moi. Au fil des pages, je me suis tellement attaché au personnage que je pense les comprendre assez bien et c’est justement cette compréhension qui a en quelque sorte affaibli l’élément de choc que j’étais censé ressentir. J’ai quand même hâte de voir comment ce plot twist va influencer la suite de l’histoire.

Il n’est pas complètement mauvais. Personne ne l’est. C’est ce qui rend les méchants tellement inquiétants. Ils ne sont pas aussi différents de nous que nous aimerions le croire.

Au final, c’est une histoire que j’ai énormément apprécié sauf que comme je vous l’ai dit plus haut, j’étais dans une sorte de panne de lecture au moment où j’ai attaqué ce livre. Cela a énormément influencé ma lecture puisque, même si je connaissais déjà les personnages et l’univers, je me suis rendue compte que me lancer dans un livre aussi lourd n’était pas forcément la meilleure idée. Comme je lisais des chapitres par ci, par là, je n’ai pas pu me plonger totalement dedans et apprécier l’histoire à son maximum.

Auteur : Shannon Messenger
Titre : Les Invisibles
Edition : Lumen
Nombre de pages : 640 pages
Prix : 15€

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :