Chroniques,  Romance

Adopted Love – Gaïa Alexia

Hanté par son passé, sera-t-elle son avenir ?
Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d’accueil.
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l’aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s’il ne veut pas finir en prison.
Il ne lui reste qu’une chance de se remettre dans le droit chemin et c’est dans une ultime famille d’accueil qu’elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

Voilà un livre qui me tentait énormément, surtout que les notes sur les sites de livres étaient vraiment excellentes ! Malheureusement, si ce livre a été un coup de coeur ou une excellente lecture pour beaucoup, ce ne fut pas du tout mon cas ! 

Peut-être que c’est juste ça, être amoureux : n’être jamais sûr de rien, flipper pour un oui ou pour un non, essayer de lire dans des regards et avoir un besoin insatiable de l’autre.

J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire et pour cause, les personnages sont assez détestables. Prenons Elena, c’est sans doute le personnage que j’ai le moins aimé de l’histoire et pour cause, elle apparaît comme une fille méchante sans raison particulière, le tout accompagné de changements d’humeur assez brutaux qui m’ont laissé assez perplexe. Teagan quant à lui est le stéréotype même du bad boy poussé à l’extrême. C’est un personnage sombre, qui ne parle pas, qui fume cigarettes sur cigarettes et a régulièrement des crises de nerfs et des réactions assez violentes. Si d’habitude j’aime énormément les personnages sombres, je n’ai pas du tout accroché à lui dont j’ai trouvé l’attitude assez toxique.

Je suis partagé entre plein de trucs merdiques, là. Je m’en veux, je lui en veux, j’en veux à la Terre entière pour ma vie de merde et cette destination pourrave qui me colle à la peau.

Au niveau de la relation, là encore cela ne l’a pas fait pour moi. Je n’ai pas vraiment apprécié la façon dont l’auteure écrivait les interactions entre les deux personnages. Teagan était souvent assez cru et traitait plus les femmes comme des objets ou des morceaux de viandes que comme des personnes en elle-même. Autant vous dire que mon âme de féministe a eu énormément de mal avec certaines phrases  de ce livre et j’ai même du mal à comprendre comment l’autrice a pu écrire ce genre de phrase en étant elle-même une femme.

Elle est comme tous les gosses de riches : bourrée de préjugés infondés. Et moi, je suis assez con pour les alimenter juste pour faire chier. En gros, cette fille est mal tombée.

La question que vous pouvez alors vous demander c’est : Pourquoi j’ai continué ma lecture ? Tout simplement parce que je voulais voir ce qui avait tant écorché ces personnages et je pensais que plus leur relation s’intensifierait, plus il s’ouvrirait l’un à l’autre et serait donc moins détestable. Pour le coup, leur passé est vraiment horrible, particulièrement celui d’Elena et j’ai eu énormément de mal à lire certains passages. C’est écrit de manière tellement cru que ça rend le récit d’autant plus horrible.

C’est toujours dans les pires moments que mes maux surgissent et effacent mes mots. La détresse de ma lionne me noue la gorge , son mal me détruit l’estomac et sa faiblesse me frustre.

C’est un livre qui reste quand même assez simple à lire et fluide. Les phrases sont assez répétitives mais les pages se tournent toutes seules sans qu’on s’en rende compte. J’ai même parfois ressenti de la tristesse pour les personnages. Par contre, là où j’ai eu plus de mal, c’est que pour moi, le passé difficile de Teagan et d’Elena ne justifient en aucun cas leurs actions tout au long du livre. J’ai eu l’impression qu’il y avait une sorte de glorification d’attitudes nocives qui sont excusées sous prétexte d’un passé compliqué et ça m’a dérangé.

J’aimerai pouvoir lui parler plus, elle en ferait peut-être autant. Parce que plus je la vois, plus je me rends compte que de nous deux, celui qui parle le moins, c’est elle. Rien ne sort, jamais.

La fin m’a énormément surprise, il y a pas mal de révélation même si j’en avais vu certaines venir. Les dernières pages sont extraordinaires, les chapitres sont racontés en alternance et on découvre énormément de chose sur l’histoire. Je ne sais pas encore si j’achèterais la suite. D’un côté, le livre termine sur un tel cliffhanger que j’ai envie de connaitre la suite mais d’un autre, je ne sais pas vraiment si j’ai envie de me relancer dans un autre livre avec les personnages.

Auteur : Gaïa Alexia
Titre : Adopted Love
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 651 pages
Prix : 7,60 €

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :