Chroniques,  Romance

Ugly Love – Colleen Hoover

Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion… Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes. L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

Si vous suivez le blog, vous savez que je me suis enfin lancée à la découverte de Colleen Hoover et comme Maybe Someday avait été un grand coup de coeur, j’ai eu envie de découvrir une autre de ses oeuvres et cette fois-ci, je me suis dirigée vers Ugly Love. C’était un livre dont j’avais énormément entendu parler et par conséquent, j’avais vraiment hâte de découvrir cette nouvelle histoire.

« Non. Il n’a pas l’intention de m’aimer. Je connaissais la réponse. Je m’y attendais. Pourtant, elle me fait encore un mal atroce. »

Au départ, je dois dire que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. La romance se met assez rapidement en place et je me suis rendu compte que je préférais les livres où celle-ci traine un peu plus en longueur. Du coup, même si les personnes étaient énormément attachants, j’ai eu un peu de mal à rentrer totalement dans le livre.

« L’amour ce n’est pas toujours très joli. Parfois, on passe son temps à espérer que quelque chose arrive. En mieux de préférence. Et voilà que, tout d’un coup, on se retrouve à la case départ, sauf qu’on a perdu son cœur au passage. »

Puis tout à coup, l’histoire a gagné en profondeur et a su captiver mon intérêt. Miles et Tate ont été des personnages que j’ai adoré découvrir et essayer de comprendre. Tous les deux ont une alchimie dès le départ et j’ai beaucoup aimé voir leur relation se développer. Miles a été un personnage qui m’a particulièrement intéressé puisque certains éléments de sa vie sont assez obscures et j’ai passé le livre entier à avoir envie de découvrir ce qui avait forgé sa carapace et son incapacité à former une relation.

« Je n’ai aucune idée de ce qui se passe dans sa tête. Il ne sourit jamais. Il ne rit jamais. Comme s’il portait un masque en métal qui cache ses expressions au reste du monde. »

Du côté de la narration, Colleen Hoover a vraiment une plume reconnaissable, à la fois fluide, simple à lire mais qui dégage en même temps énormément d’émotions en quelques mots. Tout comme Maybe Someday, ce livre ne se contente pas d’aborder une simple romance mais il met en avant certains sujets durs comme le deuil, la reconstruction ou le pardon Ce livre a une narration assez intéressante puisque non seulement on alterne les points de vue entre Miles et Tates, mais l’histoire jongle également avec les temporalités puisque certains chapitres sont racontés sous forme de flashback du passé de Miles. Le tout rend le livre assez dynamique et j’ai énormément apprécié cette narration.

« Je sais que tu es terrifié à l’idée d’affronter ton passé. Comme n’importe qui le serait à ta place. Pourtant, il faut parfois en passer par là, non pour soi mais pour ceux qu’on aime encore plus que soi-même. »

Alors que je passais un très bon moment de lecture sans forcément que celle-ci soit forcément un coup de coeur, tout a été chamboulé dans la dernière partie du livre. En effet, on peut dire que ce livre m’a mis une grosse claque et c’est un livre qui m’a extrêmement touché et qui était même à deux doigts de me faire verser des larmes.

« C’est ce qui arrive quand on se sent attiré par quelqu’un. Il n’est pas là et, soudain, il est partout, qu’on le veuille ou non. »

Au final vous l’aurez compris, ce livre a été une excellente lecture qui a même frôlé le coup de coeur si je n’avais pas eu autant de mal avec la romance au départ. Encore une fois, c’est un pari gagné pour Colleen Hoover et je n’ai qu’une envie : découvrir une autre de ses oeuvres.

Auteur : Colleen Hoover
Titre : Ugly Love
Edition : Pocket
Nombre de pages : 384 pages
Prix : 9,99€

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :