Chroniques,  Romance

It’s raining love ! – Emma Green

En allant se mettre au vert dans la campagne anglaise, Pippa espère fuir les casseroles qu’elle traîne malgré elle : son foutu ex qui l’a larguée en direct sur un plateau télé, sa mère poule qui n’a de cesse de la couver depuis vingt-quatre ans, et sa tripotée de sœurs sur qui elle ne peut jamais compter.

Alors que l’actrice londonienne vit son pire cauchemar – isolée du reste du monde, les talons aiguilles plantés dans la boue jusqu’au cou -, elle rencontre le British le plus arrogant, le plus égoïste et le plus « charming » qui soit. Petit problème : ils ne peuvent pas se supporter. Gros problème : Alistair Blackwood lui demande de l’épouser, de tout plaquer et de s’installer dans son manoir d’aristo. Pour de faux, juste pour une sombre histoire d’héritage et d’ego.

Comme vous le savez, j’achète la majeure partie de mes livres suites à des recommandations d’autres blogueurs/bookstagrammeurs puisque je suis très rapidement influençable en matière de lecture. Il y a quelques temps, It’s raining love apparaissait un peu partout et entre ça et le résumé plus que tentant, il ne m’en fallait pas plus pour ramener ce livre chez moi. Au départ, j’allais dire « ce petit livre » mais il est vrai que celui-ci ressemble d’avantage à une brique qu’à une chose petite.

« Je ne crois pas au hasard. Nous avons fait cette retraite spirituelle ensemble, sans nous connaître. Et nous nous sommes retrouvés sur le même chemin de campagne, à avancer dans la même direction. »

Ce livre est typiquement ce que l’on peut appeler une bonne petite comédie anglaise. Les personnages sont attachants, le cadre me fait penser à ce que j’imagine être la campagne anglaise. L’aventure est assez dépaysante et il y a énormément d’évènements loufoques tout au long de l’histoire.

« Et si ma vocation était là ? Donner la parole aux vraies gens, aller à leur rencontre, faire entendre leurs combats, les montrer eux plutôt que moi, les faire vivre au grand jour plutôt que de me glisser dans la peau de personnages qui n’existent pas ? »

Du côté des personnages, Pippa et Alistair sont terriblement attachants. Concernant Pippa, c’est une vrai boule d’énergie, très dynamique, drôle, parfois maladroite mais extrêmement touchante. Alistair de son côté est l’archétype des personnages masculins de romance : froid, sarcastique, arrogant mais incroyablement charmant. D’ailleurs il est ce que l’on peut appeler le charme à l’anglaise.

« Pour l’instant, le tableau n’est pas beau à voir : quand je crois aimer, je me fais manipuler puis larguer en beauté. Et c’est quand je n’aime pas vraiment que je me retrouve fiancée… et que je dois m’interdire d’aimer pour de vrai. »

Du côté de la romance et bien pas de surprise, elle est au coeur de l’histoire et celle-ci parait plus que bien puisqu’elle reprend plusieurs de mes tropes préférés : les faux mariages et les relations ennemies to lovers. Une chose que j’ai apprécié dans ce roman reposait dans l’évolution de leur relation. Au départ, les deux protagonistes ne se supportent pas et ils se retrouvent à dépendre l’un de l’autre et sont donc forcés de collaborer. Vient ensuite les premières paroles polies, puis amicales avant de devenir plus profondes et finalement romantiques. Du coup, j’ai énormément aimé voir l’évolution de la relation des deux personnages.

On tombe un peu plus amoureux chaque jour, mais sans jamais se le dire.

L’écriture est fluide et le livre se lit tout seul malgré sa taille imposante au premier abord. Par contre, là où ça pêche un peu de mon côté, c’est du côté du rythme. J’ai trouvé celui-ci un peu irrégulier avec des longueurs à certains moments mais en dehors de ça, ça reste une excellente lecture.

Accepte la main qu’on te tend, approche-toi du feu, il te donnera le courage de faire jaillir à nouveau ta flamme intérieure en laissant resurgir la vérité.

Vous l’aurez compris, ce livre a été une très bonne lecture ! C’est également mon tout premier livre des autrices connu sous le nom de Emma Green et vous pouvez être sûrs que ce ne sera pas ma dernière lecture d’elles. Je ne sais pas encore vers quels titres me tournait donc si vous avez des recommandations, n’hésitez pas à me les laisser en commentaires.

Auteur : Emma Green
Titre : It’s raining love
Edition : Addictives
Nombre de pages : 435 pages
Prix : 15,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :