Chroniques,  Contemporain

Daisy Jones & The Six – Taylor Jenkins Reid

img_7320

Daisy Jones & The Six… Le groupe de rock le plus mythique de tous les temps. Leurs concerts remplissaient les stades aux quatre coins de la planète et ils ont enflammé les nuits de toute une génération. De leurs débuts dans les bars miteux d’un Sunset Strip écrasé de soleil californien à la gloire, leur histoire est celle d’une ascension fulgurante. De l’euphorie qui vient avec le succès, des excitants qu’on prend pour entretenir la magie et des calmants qu’on avale pour essayer de dormir. C’est l’histoire du rock’n roll. C’est aussi celle de Daisy Jones, l’icône ultime. Mais le 12 juillet 1979, après le plus mémorable des concerts, le groupe a éclaté. Personne n’a jamais su pourquoi… Jusqu’à aujourd’hui. Musiciens, fans, managers, amants, gardiens d’immeubles… Ils ont tous été les témoins de cette histoire… Mais quarante ans plus tard, chacun a sa propre version de la vérité. Cet ovni littéraire, qui a enflammé les lecteurs des deux côtés de l’Atlantique, nous plonge avec frénésie au coeur d’une des périodes artistiques et sociales les plus exaltantes de notre époque !

Voici un livre que j’ai acheté principalement à cause de tout l’écho que j’ai entendu autour de lui. Je ne savais pas dans quoi je me lançais, je ne savais même pas s’il s’agissait d’une autobiographie ou d’un récit mais au final, je dirais que ça a été un point positif puisque ça m’a permis de découvrir entièrement le livre sans avoir d’idées ou d’attentes particulières en me lançant dedans.

Je pouvais sentir mon micro vibrer tandis que les gens criaient et tapaient des pieds et je me suis dit putain de merde ! On est des rock stars !

L’une des choses qui frappe dès le départ, c’est le format du livre. L’histoire est en réalité composé d’une suite d’interview sur des évènements qui ont marqué la vie des personnages et du groupe The Six. Au départ, j’avais un peu peur de ce format craignant qu’il m’empêche de me plonger dans l’histoire ou de ne pas réussir à cerner correctement les personnages mais au final ce fût totalement l’inverse. Comme chaque évènement est raconté par un personnage différent, on ressent toutes ses émotions et l’on se rend compte également à quel point une même situation peut être perçue de manière totalement différentes par les personnages.

Mais quand tu aimes vraiment quelqu’un, parfois, l’autre fait des choses qui te font du mal. Et certaines personnes valent la peine d’avoir mal pour elles.

Autre point positif : ce livre s’étend dans le temps ce qui permet de voir énormément d’étapes importantes dans la vie des artistes comme la formation du groupe, les premiers succès, les évènements marquants dans la vie de chacun ainsi que ce qu’ils sont devenus. C’est un livre vraiment fluide, agréable à lire et les pages se tournent sans même que l’on s’en rende compte. Seul petit bémol au niveau du rythme, j’ai trouvé certaines longueurs vers le milieu du livre.

L’amour, c’est le pardon et la patience et la foi et, de temps en temps, c’est un coup de poing dans le ventre. C’est pour ça que c’est dangereux d’aimer la mauvaise personne. D’aimer quelqu’un qui ne le mérite pas.

Cette histoire met en avant pas mal de personnages mais finalement, on comprend très rapidement qui est qui et chacun est extrêmement attachant. Le personnage marquant de cette histoire est Daisy Jones que j’ai aimé autant que détesté. Bon, détester est un grand mot mais l’idée est la même. C’est un personnage fort qui incarne parfaitement l’émancipation des femmes dans les années 70. Elle brise les codes du patriarcat, se rebelle contre la société et s’assume entièrement, les bons comme les mauvais côtés. Mais Daisy est également une vrai bombe à retardement qui blesse les gens autour d’elle et qui a un fort côté autodestructeur. Du coup, si à des moments ce personnage m’a énormément touché, elle m’a également énormément agacée.

Mais si les gens croyaient que j’avais tout, c’était uniquement parce que j’avais toutes les choses qu’on pouvait voir. Pour le reste, je n’avais rien du tout.

Daisy Jones & The Six c’est l’histoire d’un groupe de Rock’n’Roll et le livre dénonce parfaitement l’envers du décors de ce monde. Sexe, drogue, alcool, addiction, piochez votre poison ! L’histoire met également en avant les démons personnels de chacun ainsi que la facilité pour tomber dans le mensonge ou dans la drogue. On peut également y lire la pression psychologique ressenti par chacun des membres après leur succès fulgurant et la difficulté de rebondir après coups.

Les drogues ne te paraissent plus très sexy quand tu te réveilles tellement souvent avec du sang séché sous le nez, que le nettoyer fait partie de ta routine matinale au même titre que te brosser les dents.

Ce livre a une fin vraiment touchante que je n’avais d’ailleurs pas vu venir. J’ai eu quelques surprises mais surtout ce que je retiens de cette histoire, ce sont des personnages incroyablement forts dans leur loyauté, leur bonté et leur capacité de pardon. Mention spéciale à Billy et Camilla qui ont été les personnages qui m’ont le plus transporté tout au long de cette histoire.

Auteur : Taylor Jenkins Reid
Titre : Daisy Jones & The Six
Edition : Charleston
Nombre de pages : 423 pages
Prix : $24.99

%d blogueurs aiment cette page :