Chroniques,  Fantasy

Le Parfum de la Trahison – Erin Beaty

img_7320-1

Ayant prouvé sa valeur en tant qu’espionne et entremetteuse prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de tutrice des enfants royaux. Quand elle apprend qu’une mission secrète se prépare, elle saute sur l’occasion de servir une fois de plus son royaume, mais aussi de retrouver l’homme qui est désormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Elle se retrouve donc chargée de former à la lecture et à l’écriture une unité d’élite. Mais l’audace de la jeune fille n’est pas du goût de l’intraitable soldat, et leurs relations s’enveniment jusqu’à une escarmouche qui les sépare pour de bon. Alex meurt sous ses yeux… Endeuillée, seule en territoire ennemi, Sage doit trouver le moyen de rapporter à sa place à la capitale des informations décisives qui pourraient sauver Demora de la destruction. Sa rencontre avec un mystérieux soldat étranger lui ouvre des horizons insoupçonnés : et si elle pouvait convaincre un autre état voisin d’entrer dans la danse ?

Identités secrètes, machinations politiques et jeu de dupes passionné, Le Parfum de la trahison mène une infernale sarabande. Le talent de conteuse d’Erin Beaty vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page !img_7319-1

Attention : Possible spoiler concernant le tome précédent

Voilà un livre que j’étais vraiment inquiète de commencer et pour cause, le premier volume avait été un immense coup de coeur. Je ne pensais pas qu’il était possible de faire mieux et avec le recul, je ne saurais toujours pas dire lequel des deux livres j’ai préféré mais en tout cas, ce fut une excellente lecture.

« Vous êtes ce qui lui apporte le plus de force (…) Mais vous êtes aussi sa plus grande faiblesse, oui. »

Du côté de l’intrigue, celle-ci est toujours aussi riche ! Il se passe en permanence quelque chose et il y a pleins de rebondissements. En général, dans une lecture, j’ai toujours mes petites idées, mon cerveau fonctionne à toute allure pour deviner la direction que va prendre l’histoire et souvent, je parviens à deviner certains moments avant qu’ils n’arrivent. Là, c’était tout le contraire et j’ai adoré ça.

« À l’époque, on avait voulu l’obliger à jouer un rôle. À présent, en revanche, elle avait l’impression de découvrir qui elle était vraiment. »

Du côté des personnages, on est sur un groupe que j’aime énormément. Sage est l’exemple même de la force et de la sagesse. Aux antipodes des personnes têtues qui foncent sans réfléchir, Sage analyse tout en permanence et a même le don de savoir les choses en avance. D’ailleurs, la plupart du temps, elle devinait les choses avant moi, ce qui est assez extraordinaire.

« Il est bien plus aisé de maîtriser ses émotions lorsqu’on a l’esprit absorbé par une tâche exigeante. »

Du côté d’Alex, c’est toujours mon petit chouchou et c’est même l’un des personnages de saga que j’aime le plus. Dans ce livre, on découvre un autre aspect de sa personnalité puisque non seulement il est traumatisé par la mort de son frère à la fin du premier tome, mais en plus celui-ci se voit confier de nouvelles responsabilités qui le soumettent à énormément de pression mais également de mensonges

« Tu es tellement obnubilée par cette idée de lui prouver ta valeur que tu ne vois même pas qu’il est le seul à qui tu n’as rien besoin de démontrer. »

On a également des personnes secondaires qui sont assez marquants. D’ailleurs, la seule fois où j’ai autant aimé des personnages secondaires c’était dans ACOMAF et ACOWAR. On a tout d’abord Clare qui est une excellente amie pour Sage mais c’est également un personnage très intelligent. Puis Cass, le meilleur ami d’Alex qui me touche énormément et que j’espère voir plus dans le troisième tome. Dernière découverte de l’histoire : le Prince Nicholas, très courageux et brave pour son jeune âge.

« Comment pourrais-je résoudre des incidents diplomatiques ou diriger une armée entière alors que je laisserais n’importe qui périr pour la sauver du danger ? »

C’est un livre incroyable du côté du rythme, tout bouge en permanence, il y a des retournements de situation et, plus je me rapprochais de la fin, plus je restait en apnée de peur de voir ce qui aller se passer ensuite. Au niveau de la fin, ce n’est pas vraiment la fin que j’aurais aimé mais c’est celle qui permet de lancer une nouvelle intrigue pour le prochain tome. Du coup, même si ce n’est pas ce que je voulais, je ne suis pas déçue et au contraire, j’ai totalement confiance en l’autrice pour le reste de l’histoire.

« Un ennemi qui inspirait autant de respect était de loin préférable à un allié sans honneur. »

Vous l’aurez compris, ce livre m’a plu de la première à la dernière page et, chose assez rare, quand j’étais à la fac, je n’attendais qu’une chose : rentrer chez moi le plus vite possible pour continuer mon livre. D’ailleurs, j’ai directement acheté la suite même si je ne l’ai pas encore commencé. En fait, comme le deuxième tome m’a fait tomber en panne de lecture, je sais très bien que ce sera la même chose avec ce livre d’autant plus que je ne suis pas prête à dire au revoir aux personnages.

Auteur : Erin Beaty
Titre : Le Parfum de la Trahison
Edition : Lumen
Nombre de pages : 538 pages
Prix : 16.00€etoile5

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :