Chroniques,  Romance

Jamais plus – Colleen Hoover

img_7320-1

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

img_7319-1Trigger Warning : Violences conjugales 

Ce n’est plus un secret mais Colleen Hoover a été ma meilleure découverte de l’année 2019 ainsi qu’une des mes autrices favorites et pour cause, jusque là, aucun de ses livres ne m’a déçue. Je savais que celui-ci serait plus sombre que les autres déjà lu mais j’avais vraiment hâte de me lancer dedans !

« J’ai l’impression que tout le monde veut se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Alors qu’au fond, on est tous aussi paumés les uns que les autres. On est juste plus ou moins doués pour le cacher »

Cette histoire a été incroyable du début à la fin et honnêtement, je ne sais même pas si cette chronique va être organisé puisque, encore aujourd’hui quand j’écris ces mots, j’ai un million d’émotion qui me traversent l’esprit. Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps mais ce livre a été un incroyable coup de coeur et encore aujourd’hui, il m’arrive régulièrement de repenser à l’histoire et aux personnages.

« Voilà ce que peut faire un simple quart d’heure à quelqu’un. Le détruire.
Le sauver. »

Ce livre aborde le dur sujet des violences conjugales et répond aux fameuses questions : « Pourquoi n’est-elle pas partie ?«  que l’on voit régulièrement apparaître dans la société. On se rend compte avec ce livre que déjà, il n’est pas évident de partir mais également tous les dommages psychologiques que cela provoque chez un individu, sans compter son fameux espoir que peut-être cette fois ce sera la dernière fois.

« Les gens passent leur temps à se demander pourquoi les femmes ne s’en vont pas. Où sont les gens qui se demandent pourquoi les hommes les maltraitent? Ce n’est pas sur eux qu’il faudrait plutôt tourner ses reproches? »

Au niveau des personnages, là encore j’ai été totalement happé. Concernant l’identité de l’homme violent, je ne vous révélerais pas son identité puisqu’elle n’apparaît pas dans le résumé et afin que vous soyez d’autant plus surpris que je ne l’ai été. Ce personnage a tout pour être parfait et on ne s’attend pas du tout à ce qu’il devienne violent mais au fond, c’est comme ça dans la réalité également.

« Tout le monde commet des erreurs. Le caractère d’une personne n’est pas déterminé par ses erreurs, mais par les leçons qu’elle ne tire. »

Le personnage de Lily m’a énormément touché et c’est l’une des filles les plus fortes que j’ai connu dans toute mon épopée littéraire. Je l’ai adoré et en même temps, j’étais tellement en fusion avec elle que je ressentais toutes ses émotions, autant sa joie que ses doutes, sa peur et sa souffrance. Alors que Lily a vu, durant sa vie entière, sa mère être au milieu de violences conjugales, elle s’était promise de ne jamais se retrouver dans la même position que sa mère, pourtant ça va être le cas. Ainsi, on voit à quel point il est simple de juger d’un point de vue extérieur, mais qu’une fois concernée, tout devient beaucoup plus compliqué.

« Parfois il me semble plus facile de poursuivre une routine cruelle plutôt que d’affronter la peur de s’en évader, au risque de ne pas atterrir sur ses pieds. »

L’écriture de Colleen Hoover est incroyable, vraiment puissante et parfaite pour traiter d’un sujet aussi dur et important. Une chose qui m’a vraiment marqué c’est qu’en général, je suis très rancunière vis-à-vis des personnages. Dès que ceux-ci font une action ou disent un mot qui ne me convient pas, je le déteste pour le reste de l’histoire. Ici, c’est tellement bien écrit que j’ai passé mon temps, tout comme Lily, à aimer ce fameux personnage, le détester, le re-aimer puis me souvenir de ce qu’il a fait, le redétester et ainsi de suite jusqu’à la fin du livre.

« La vie est parfois bizarre. On n’a que quelques années pour la vivre, il faut donc faire tout ce qu’on peut pour les remplir autant que possible, sans perdre son temps avec ces choses qui pourraient peut-être arriver un jour, peut-être jamais. »

 Jusqu’aux toute dernières pages, je n’avais aucune idée sur la manière dont le livre allait se terminer. Je ne savais pas si Lily parviendrait à s’en sortir, si elle réussirait à partir ou si elle resterait, comme le font encore de nombreuses femmes, soit par choix, soit par obligation. C’est un livre très fort, qui prend aux tripes mais qui s’avèrent être vraiment bien décrit sur le plan psychologique, notamment car l’autrice a elle même un passif avec ce sujet.

Auteur : Colleen Hoover
Titre : Jamais plus
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 512 pages
Prix : 7.60€

Si jamais vous souffrez de violences conjugales, sachez que vous pouvez contacter le 3919. C’est un numéro gratuit et anonyme, accessible 7 jours sur 7 (de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés). Parlez-en avant de ne plus pouvoir le faire !

4 Comments

  • Emeline

    Comme toi, je me suis laissée happer par l’histoire et je me suis prise à aimer ce personnage, puis à le détester, puis pire, à lui trouver des excuses. Moi qui étais la reine du « ça ne m’arrivera jamais, je ne pourrais jamais pardonner ce genre d’acte », me voilà bien fine… C’est en ça que cette histoire est du pur génie à mes yeux! CoHo a réussi à intégrer le lecteur à l’histoire, à le faire mettre à la place de Lily et, finalement, lui faire ouvrir les yeux sur la réalité de la violence conjugale. Si tu arrives à trouver des excuses à un personnage fictif dont tu es témoin de ses actes, comment pourrais-tu te défendre et tourner le dos à une personne que tu es censée aimer ? J’ai détesté ce roman d’une certaine manière, car il m’a mis face à une réalité qui est détestable. Autant sur la vie que sur soi-même. Et c’est peut-être pour ça aussi que je l’apprécie autant…

    • Homesweetread

      Je pense que tu as vraiment tout dit. Il est très facile de dire « Ça ne m’arrivera pas, je partirais avant » et au final, confronté à la chose, ce livre nous montre que la réalité est beaucoup plus dure. Je trouve ce livre exceptionnel par rapport à ça. Colleen Hoover a réussir à faire quelque chose d’incroyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :