Chroniques,  Fantastique

The Last Hours T1 : Chain of Gold – Cassandra Clare

Welcome to Edwardian London, a time of electric lights and long shadows, the celebration of artistic beauty and the wild pursuit of pleasure, with demons waiting in the dark. For years there has been peace in the Shadowhunter world. James and Lucie Herondale, children of the famous Will and Tessa, have grown up in an idyll with their loving friends and family, listening to stories of good defeating evil and love conquering all. But everything changes when the Blackthorn and Carstairs families come to London… and so does a remorseless and inescapable plague.

James Herondale longs for a great love, and thinks he has found it in the beautiful, mysterious Grace Blackthorn. Cordelia Carstairs is desperate to become a hero, save her family from ruin, and keep her secret love for James hidden. When disaster strikes the Shadowhunters, James, Cordelia and their friends are plunged into a wild adventure which will reveal dark and incredible powers, and the true cruel price of being a hero… and falling in love.

Attention : Spoilers concernant la saga The Infernal Devices !

Ce n’est plus un secret si vous êtes un assidu du blog mais les livres de Cassandra Clare sont mes livres préférés de tous les temps. Du coup, vous vous doutez bien que lorsqu’un nouvel ouvrage sort, je me jette dessus assez rapidement. D’habitude, j’attends ses livres avec grande impatience mais ici l’attente fût encore plus terrible puisque celui-ci devait au départ sortir en Décembre mais sa parution a été repoussé à Mars. Ajoutons en plus que je mourais d’envie de retrouver Will et Tessa même si ce ne serait qu’en second plan.

« But at least we can always pick up a book and read it anew. Stories offer a thousand fresh starts.  »

Bien que l’autrice ait précisé que la saga puisse être lu sans avoir lu les autres, je pense néanmoins le contraire. L’univers est de nouveau rappelé donc il n’y a pas de problème de côté là. Par contre, le nombre élevé de personnage peut vite rendre la lecture compliquée. En effet, j’ai compté 12 nouveaux personnages et ils ont tous des liens entre eux que ce soit des liens frère/soeur, parents/enfants, parabatai, cousins etc. J’ai même fait un arbre généalogique pour faciliter ma lecture alors que je connais l’univers.

« « How much is love meant to hurt ? » he had asked his father once.
« Oh terribly », his father had said with a smile. « But we suffer for love because love is worth it. » »

Par conséquent, on a un grand nombre de personnages nouveaux et si on rajoute les personnages de TID, la lecture peut très rapidement devenir un calvaire pour toute personne étrangère à l’univers. De mon côté, j’ai totalement adoré revoir les personnages de TID surtout qu’on a pu découvrir une version plus mature d’eux, de voir leur rôle en tant que parents et j’ai adoré. Et puis surtout, cela m’a permis de revoir mon personnage n°1 dans mon coeur, toute saga confondue, j’ai nommé : Will Herondale.

« Do not let those who cannot see the truth tell you who you are. You are the flame that cannot be put out. You are the star that cannot be lost. You are who you have always been, and that is enough and more than enough. Anyone who looks at you and sees darkness is blind. »

Du côté des nouveaux personnages cette fois, j’ai eu un coup de coeur pour une grande partie d’entre eux, à l’exception de Charles et de Grace. Lucie est très fleur bleu mais se révèle être une véritable guerrière. James quant à lui est assez différent de Will, plus doux, plus chaleureux mais toujours aussi torturé. Autre coup de coeur dans ce livre Matthew et Alastair qui m’ont énormément touché par leur carapace et leur sensibilité. Pour finir, Cordelia Carstairs est vraiment la force de cette nouvelle saga et possède pour moi toutes les qualités d’une vraie héroïne : détermination, force, courage, loyauté, empathie et raison.

« « They need a muse, » said Anna. « Someone to be inspired by. Someone to know their secrets. Would you like to be a muse ? »
« No » said Cordelia. « I would like to be a hero. » »

Il y a énormément de représentation avec des personnages bisexuels et homosexuels, ce qui a fait naître pas mal de polémique sur les réseaux sociaux puisque « Avant, il n’y avait pas de personnes gay ». Contrairement à cette idée reçue, les LGBT ont toujours été présent dans l’histoire mais ceux-ci étaient obligés de se cacher sous peine de mort, d’emprisonnement ou d’enfermement en hôpital psychiatrique. Les femmes sont également mises en avant par leur force ainsi que leur responsabilité et leur poste élevé mais on peut voir que, même chez les chasseurs d’Ombres, la position de la femme reste précaire. Celles-ci doivent conserver leur réputation et parfois, sauver l’honneur de la famille en acceptant des mariages stratégiques.

« All misery passes. Humanity is drawn to light, not darkness. »

En me lançant dedans, je pensais vraiment que Cassandra Clare prendrait son temps avant d’intégrer les premiers bouts d’intrigue. A ma grande surprise, ce ne fût pas du tout le cas ! L’autrice sème des indices avant même que l’on s’en rende compte et l’action arrive assez vite. Je trouve l’intrigue incroyable, prometteuse et j’ai hâte de voir comment celle-ci sera développé dans les prochains livres. Il n’y a pas de longueurs, c’est fluide et c’est vraiment addictif. Par contre, je trouve les chapitres trop longs et c’est parfois lourd à lire, surtout quand on veut lire un dernier chapitre avant d’aller dormir.

« We were all very brave then » said Tessa. « I wonder sometimes if its easier to be brave when one is young, before one one knows truly how much there is to lose. »

Après avoir lu 15 livres de Cassandra Clare, je commence à être assez familière avec la manière dont elle tourne ces histoires. C’est pourquoi, cela ne m’a pas étonné de voir certains choix comme la future présence d’un triangle amoureux. D’ailleurs les triangles de Cassie sont les seuls que je tolère. Une chose que je trouve assez incroyable dans son écriture est que, non seulement, elle arrive encore à me surprendre mais surtout elle a une continuité exceptionnelle. La saga The Last Hours est écrite après The Mortal Instruments et The Dark Artifices mais elle se déroule avant ces sagas. Du coup, il aurait pu y avoir des erreurs, des concordances ratés et pourtant ce n’est pas le cas, tout s’emboîte parfaitement.

«  Many choices were not easy, they were near impossible, and there was no point hating people who were forced to make them. »

Clairement, je ne voulais pas quitter l’univers ni les personnages. Par contre, je ne m’attendais pas à ce cliffhanger et je dois dire qu’il n’est pas du tout passé ! J’ai fini ce livre au milieu de la nuit et quand j’ai compris que le livre terminait d’une certaine manière et que je n’aurais pas la suite avant l’année prochaine, j’ai clairement eu la haine. Malgré ça, ce livre a été un immense coup de coeur et j’ai vraiment eu du mal à me sortir de l’univers pour commencer un nouveau livre. Et encore aujourd’hui, près d’un mois plus tard, je pense encore assez souvent à ce livre.

Auteur : Cassandra Clare
Titre : Chain of Gold
Edition : Mc Elderry Books
Nombre de pages : 582 pages
Prix : £24.99

 

3 Comments

  • Emeline

    Hello! J’avoue, je n’ai pas vraiment lu ton article tout simplement car je suis trèèèès en retard dans mes lectures de Cassandra Clare ! A vrai dire, je n’ai lu que les tous premiers sur The Mortal Instrument. Du coup je voulais savoir si tu me conseillais un ordre de lecture particulier ? D’après ce que j’ai compris il y a plusieurs spin-off, mais je m’y perds un peu…

    • Homesweetread

      Alors effectivement il y a énormééééééément de livres et on peut s’y perdre. Tu peux trouver à cette adresse l’ordre de lecture : https://www.babelio.com/liste/8120/Ordre-de-lecture-recommande-des-chroniques-des-cha

      Elle n’est pas forcément complète mais elle est vraiment bien, surtout concernant l’alternance des livres entre TMI et TID. Après pour la saga The Dark Artifices, c’est celle à lire en dernière. Chain of Gold peut être lu juste après The Infernal Devices et après pour tous les livres compagnons, ça dépend un peu de chacun. Si jamais, tu as des doutes, n’hésites pas à venir me demander sur Instagram 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :