Films/Séries,  Séries

Comment Brooklyn 99 est devenue ma nouvelle série préférée ? (et pourquoi vous devez la regarder !)

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, on se retrouve pour un article un peu particulier puisque je ne vais pas vous parler livre mais série ! En général, j’ai tendance à vous faire des petits récapitulatifs sur plusieurs séries en même temps. C’est d’ailleurs des articles que vous appréciez énormément en général ! Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de Brooklyn 99, une série que j’ai dévoré pendant le confinement et qui a été un tel coup de coeur, que je ne pouvais pas y consacrer seulement 5 lignes au milieu d’un article.

Brooklyn 99 est une série déjà bien ancré danse le monde télévisuel puisqu’elle existe depuis déjà 7 saisons. D’ailleurs, cela faisait un moment que j’entendais énormément parler de cette série ! J’avais même regardé un premier épisode en 2018 sans jamais continuer. En fait, à cette époque, je ne regardais quasiment que des séries dramatiques ou surnaturelles (coucou Grey’s Anatomy, The Vampire Diaries et Arrow) et je n’arrivais pas à accrocher au format des sitcoms. Finalement, il a fallu que je me retrouve confinée, et à court de séries, pour que je redonne une chance à Brooklyn 99. Honnêtement, je ne pensais pas du tout ressortir de cette série avec un tel coup de coeur.

 

Mais de quoi ça parle exactement ?

 

Pour résumer simplement, il s’agit d’une série qui se déroule dans le 99ème poste de police de New York. Lors du premier épisode, un nouveau capitaine, Raymond Holt, vient diriger le commissariat et fait connaissance avec sa nouvelle équipe de détective. Chaque épisode dure en moyenne 20 minutes et on suit les personnages dans leur résolution d’enquêtes criminelles (souvent tirées par les cheveux). Personnellement, j’ai adoré ce format puisque les épisodes sont bien remplis, il se passe énormément de choses et l’on a pas besoin d’attendre trop longtemps pour avoir la résolution de l’affaire. Ajoutons également que j’ai dévoré les 7 saisons de la série en 2 semaines et que pendant chaque épisode, je riais tellement que j’en avais mal au ventre.

La question que vous pouvez alors vous posez est « Mais pourquoi regarder cette série ? ». Surtout que ce n’est ni la première série comique, ni la première série policière. Du coup, j’ai eu envie de vous écrire cet article. À la fois pour, peut-être, vous donnez envie de regarder (si ce n’est déjà fait) mais également afin de vous expliquer pourquoi cette série est devenue si importante pour moi.

I. Les personnages

 

Que serait une série sans ses personnages ? Ici, ils sont nombreux, très différents et pourtant terriblement attachants. Comme c’est une série à but humoristique, leur personnalité sont forcément exacerbées. Jake est l’incarnation même de l’immaturité poussée à son maximum. Holt ne possède aucune émotion alors que Rosa est un concentré de violence et de froideur. Gina se fout de tout en permanence alors qu’Amy est une angoissée qui note absolument tous dans des classeurs. Et puis on a Terry et Charles, des concentrés de bonne humeur, souvent dans l’excès.

Pendant les premiers épisodes, ce sont surtout ces gros traits de personnalités qui ressortent, mais au fur et à mesure des épisodes, on se rend compte de leur profondeur. Au final, je me suis attachée aux personnages sans même m’en rendre compte et chacun d’entre eux occupe une place vitale dans la série. Il y a vraiment une harmonie incroyable qui naît avec la fusion de toutes ces personnalités et j’ai adoré.

 

II. Les relations

 

Un autre aspect de la série que je trouve incroyable est la relation des personnages entre eux. Ils ont tous des relations et des dynamiques différentes entre eux et pourtant, il y a un lien incroyable à chaque fois. Plus les épisodes passent et plus les personnages se mettent à former une famille. Dès que l’un d’entre eux à un problème, que ce soit personnel ou professionnel, le groupe entier rapplique et lui remonte le moral. La famille est un élément central de la série, à la fois la famille proche mais également la famille de coeur. Et pour moi, l’équipe du 99 est exactement ça : une grande famille.

En plus de l’amitié, la romance est également présente dans le poste de police. On voit des relations qui sont nées avant la série, d’autres qui naissent pendant mais de manière générale, j’adore cet aspect de la série. Contrairement aux séries dramatiques où les couples se font et se défont pour rien, ici, les couples sont confrontés à des problématiques logiques et auxquelles on peut se rattacher et s’identifier. On ajoutera également que cette série contient l’un de mes couples préférés toutes séries confondues mais je ne vous en dis pas plus …

III. Les évolutions

 

Forcément, en 7 saisons, les personnages ne sont pas au même stade de leur vie qu’au premier épisode. Il y a pas mal de changement dans la série même si le coeur reste toujours le même. Certains ont des promotions, des changements de poste, de nouveaux personnages arrivent et repartent. Globalement, il y a pas mal de variation au poste de police. De plus, je trouve que, plus les épisodes passent, et plus on ressent une évolution dans les épisodes et dans les enquêtes.

D’ailleurs en parlant des enquêtes, je les trouve extraordinaires dans le sens où, elles arrivent à être différentes les unes des autres, et on ne se lasse jamais de ces mini-enquêtes. Bien sûr, elles ne sont pas du niveau de NCIS, la résolution est très rapide, l’affaire est assez tirée par les cheveux pour être drôle, mais pourtant on s’intéresse à l’histoire et à ses rebondissements.

IV. Une série engagée

 

Pour moi, ce point et la partie V, sont les raisons les plus importantes et qui donnent à cette série, cet élément qui fait basculer la série de « Ok, cette série est cool » à « Ok, cette série est incroyable et importante ! »

Même si les épisodes sont un concentrés de bonne humeur et que je passe littéralement mon temps à rire, il y a également une dimension beaucoup plus profonde. Les scénaristes n’ont pas peur d’aborder certains sujets importants ou sensibles. Par exemple, on a un épisode qui dénonce les arrestations abusives des personnes de couleurs. On a également des épisodes qui dénonce le sexisme, le harcèlement sexuel, la société patriarcale, le racisme et l’homophobie. Les sujets sont divers et sont toujours traités d’une manière profonde et réelle. Ce sont des épisodes que je trouve important et qui sont incroyablement bien tournés. J’apprécie également beaucoup que les stéréotypes soit brisés, que les personnages masculins n’aient pas peur de pleurer ou de montrer leurs émotions.

 

V. De la représentation

 

Le second point important est la part de représentation dans cette série. Le problème de beaucoup de séries est leur casting trop blanc et qui manque de diversité. Ajoutons également que dans beaucoup de séries policières, les clichés sont nombreux. Les blancs sont les officiers de police et les personnages latinos ou noirs sont des gangsters qui dealent de la drogue ou braquent des magasins.

Dans Brooklyn 99, le Capitaine du poste de police, Holt, est non seulement un personnage noir, mais c’est également le premier Capitaine marié à un homme. D’ailleurs, on voit en permanence un drapeau LGBT dans le bureau de Holt, et son homosexualité est constamment rappelée dans la série. On a également un personnage bisexuel dont je tairais le nom puisque c’est un élément qui n’arrive que dans les saisons suivantes.

Toujours dans la représentation, la deuxième personne la plus hautement gradée, Terry, est également un homme noir. On a également Roza et Amy, qui sont des détectives latino-américaines. Et du côté des personnages blancs, ils ne sont pas problématiques et prennent position lorsque l’un des leurs est victime de discrimination.

 

VI. Les épisodes de Halloween

 

Nous voilà désormais rendus à la dernière raison qui fait de cette série une série de qualité : les épisodes de Halloween. C’est désormais une tradition, chaque année, les personnages se lancent dans une sorte de chasse au trésor géante où le but est d’être celui qui détient « un trophée », le soir d’Halloween à minuit. Ce sont probablement mes épisodes préférés chaque saison puisque les personnages ont tendance à prendre cette mission beaucoup trop au sérieux.

Du coup, ils n’ont plus aucune pitié les uns envers les autres, ils regorgent d’ingéniosité, leurs plans sont à chaque fois incroyables et surtout, il n’y a plus aucune trace d’humanité entre eux. Ici, tous les coups sont permis et forcément, cela donne lieu à des situations très très très drôles.

Et voilà, cet article touche (enfin) à sa fin ! J’avais vraiment envie de faire un article sur cette série puisqu’elle est désormais devenue très importante pour moi (et que je force littéralement mon entourage entier à regarder). J’espère que cet article vous aura plus. Si jamais c’est le cas, j’essaierais peut-être d’en faire un peu plus dans ce style lorsque je tombe sur une série ou un film que j’apprécie énormément ! Finalement, je vous laisse avec cette scène qui est probablement la meilleure et la plus iconique de cette série !

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :