Chroniques,  Romance

The Silent Waters – Brittainy C. Cherry

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Après avoir eu un coup de coeur sur Eleanor & Grey, j’ai eu envie de continuer la saga The Elements pour retrouver la plume de l’autrice. The Silent Waters est un livre qui est restée très longtemps dans ma bibliothèque puisque j’avais entendu certaines choses dessus qui ne me donnait pas envie de le lire. En réalité, je pensais que l’histoire tournait autour d’un viol sauf que je me suis rendue compte que ce n’était pas du tout le cas ! Au final, je ne regrette pas d’avoir attendu aussi longtemps avant de le lire puisqu’il m’a tenu compagnie pendant le confinement. Par contre, je ne m’attendais pas à autant aimer ce livre.

« Personne ne lit deux fois un livre exceptionnel sans modifier sa perception. Un livre exceptionnel nous réserve toujours des surprises et nous ouvre à de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir le monde, quel que soit le nombre de fois où on l’a lu. »

Comme chacun des livres de Brittainy C. Cherry, le livre traite d’une romance, mais il y a des thèmes sous-jacents assez sombres. Dans ce livre, la vie de Maggie va changer du jour au lendemain. À la suite d’un traumatisme, Maggie va devenir muette et ne va plus jamais ressortir de chez elle. On va alors voir tous les problèmes auxquelles elle va être confrontée : ses peurs, ses angoisses et ses difficultés pour se faire comprendre, pour vivre.

« Ceux qui croient en vous quand vous n’y croyez pas vous-même sont ceux qu’il faut garder près de vous »

Du côté des personnages, j’ai eu un coup de coeur pour chacun d’entre eux. Maggie est une jeune fille très courageuse, très forte et j’ai trouvé qu’elle avait un côté terriblement attachant. Je me suis également beaucoup identifiée en elle de par sa passion pour la lecture, mais également sur certaines de ses angoisses. Brooks quant à lui est tout simplement le meilleur ami/petit-ami parfait, celui que tout le monde rêve et mériterait d’avoir. Il est d’une douceur et d’une loyauté incroyable et c’est celui qui, au final, arrive le mieux à communiquer avec Maggie.

« C’était stupéfiant de constater qu’un cœur peut voler en éclats dans une pièce pleine de monde sans que personne n’entende le moindre bruit. »

Leur relation m’a énormément touché. Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre est le fait qu’il couvre une très large temporalité. On découvre les personnages enfants puis on les voit passer à l’adolescence, puis devenir adulte. Néanmoins, peu importe la période, peu importe les épreuves, ils sont toujours là l’un pour l’autre. Il y a une force incroyable qui se dégage de leur relation et c’était magnifique d’être témoin d’une telle douceur et d’un tel amour.

« Toutes les personnes brisées n’ont pas nécessairement besoin d’être réparées. Parfois il leur suffit d’être aimées. »

Mais ce livre n’est pas seulement l’histoire du traumatisme de Maggie. On voit comment celui-ci affecte aussi la vie de ses proches et comment, au final, chacun d’eux a vécu et gère ce traumatisme d’une manière différente. J’ai eu énormément de mal avec la soeur et la mère de Maggie puisque justement, leur douleur, les rendent détestables. Néanmoins, quand on découvre un peu plus leurs émotions, on commence à s’attacher à elles. D’ailleurs, la soeur de Maggie est même devenu l’un de mes personnages préférés.

« Parfois nous sommes notre pire ennemi. Nous devons apprendre à faire le tri dans nos propres pensées. Nous devons être capables de faire la part de la vérité et du mensonge dans notre tête. »

Contrairement à d’autres livres, il y a une certaines lenteur dans l’histoire mais ce n’est pas du tout dérangeant. Comme je l’ai dit plus haut, le livre s’étale de l’enfance à l’âge adulte. Du coup, il s’écoule parfois plusieurs années entre chaque chapitres. Pour moi, j’ai trouvé que cela ajoutait du réalisme à l’histoire puisqu’on ne peut pas guérir de ce genre de traumatisme en quelques jours. Je n’ai pas ressentie de longueurs inutiles et je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture. Au contraire, j’étais tour à tour : émue, révoltée, en colère et de nouveau émue. J’ai également été énormément frustrée, j’avais souvent envie de changer l’histoire, de rendre les choses plus simples.

« C’est grâce aux battements de ton cœur que le monde continue à tourner. »

Finalement, c’est une histoire qui m’a vraiment chamboulé. J’ai eu l’impression de vivre avec les personnages et de ressentir toutes leurs souffrances. J’ai adoré l’importance de la lecture et de la musique dans la vie de Brooks et de Maggie. J’ai tellement été happé par cette histoire que je parvenais pas à me détacher du livre et résultat : Je l’ai terminé en une seule nuit. Encore aujourd’hui, je repense assez régulièrement à cette histoire et je pense qu’il arrive en première position, à égalité avec Eleanor & Grey, dans mes livres préférés de l’autrice et même dans mes romances préférées de manière générale. Ah et au cas où ça ne soit pas clair : Ce livre a été un coup de coeur ! 

Auteur : Brittainy C. Cherry
Titre : The Silent Waters
Edition : Hugo New Roman
Nombre de pages : 447 pages
Prix : 17€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :