Chroniques,  Fantasy,  Relecture

A Torch Against the Night – Sabaa Tahir

Une flamme dans la nuit emmène les lecteurs au cœur de l’Empire, alors que Laia et Elias se dirigent tant bien que mal vers le nord pour libérer le frère de Laia des horreurs de la prison de Kauf. Pourchassés par les soldats de l’Empire, manipulés par le Commandant, et hantés par leurs passés, Laia et Elias doivent être plus rusé que leurs ennemis et se confronter à la traitrise de leurs propres cœurs.

Dans la cité de Serra, Helene Aquilla se retrouve liée à la à volonté du sadique nouveau leader de l’Empire, Marcus. Lorsque sa loyauté est remise en question, Helene doit accepter une mission pour faire ses preuves – une mission qui, au contraire, pourrait bien la détruire.

Attention : Spoilers concernant le tome précédent !

Voilà un long moment que je possède le troisième tome de la saga Une Braise sous la Cendre dans ma bibliothèque. Seulement, avec le nombre croissant de livres qui ont rejoint ma bibliothèque, je n’ai plus vraiment pensé à lui. Finalement, avec le confinement, j’ai fait un grand tri dans ma bibliothèque, à la recherche de toutes ces reliques oubliées. En faisant une mise à jour du blog, je me suis également rendu compte que certaines chroniques s’étaient effacées au moment du changement d’hébergeur du blog. Parmi ces articles, le deuxième tome de la saga en faisait partie. Je me suis donc dit qu’il était temps de le relire puisque cela me permettrait, non seulement, d’être vraiment dans l’univers pour enchainer avec le tome 3 mais en plus, cela me donnerait l’occasion de réécrire ce fameux article.

« We’re made through pain. Suffering. Through torment, blood, and tears. »

Déjà je tiens à dire que cette relecture ne m’a pas fait de mal puisque je me suis rendue compte que je ne me souvenais pas du tout de l’histoire. Comme c’est un deuxième tome, on est sur un livre qui démarre rapidement, il n’y a pas de longueurs particulières et on enchaine directement après la fin des événements du premier tome. Ce rythme est constant et devient même de plus en plus dynamique au fil du récit. La plume de l’autrice est toujours aussi fluide et prenante et c’est un livre qui se lit très rapidement !

« Your emotions make you human,” Elias says. “Even the unpleasant ones have a purpose. Don’t lock them away. If you ignore them, they just get louder and angrier. »

Du côté des personnages, ce fût une joie de les retrouver. Dans mes souvenirs, je n’avais pas accroché tant que ça avec le personnage de Helen. Ici, j’ai pu vraiment l’apprécier et apprendre à la connaître davantage. Du côté d’Elias et de Laia, on est sur un duo qui a une dynamique toujours aussi intéressante. Les deux possèdent une force et un courage incroyable mais on découvre aussi des personnages plus torturés et brisés. Le premier tome a vraiment eu un impact sur eux et j’aime énormément cet aspect-là. De plus, ce tome 2 ne va pas les épargner puisqu’ils vont devoir faire face à des choix souvent difficiles.

« Laia—” You kept me alive. You kept yourself alive. You’re as brave as your mother. Don’t ever let anyone tell you different. »

Comme je ne me souvenais pas du tout de l’histoire, j’ai vraiment eu l’impression de découvrir l’intrigue pour la première fois. D’ailleurs, il y a même eu un gros plot twist qui m’a choqué. Surtout que c’est le genre de grosse révolution qui reste dans la tête (apparement pas dans la mienne). Pour ma défense, je l’ai lu il y a 2 ans donc ça remonte un petit peu et forcément, lorsqu’on lit autant et rapidement, le cerveau fait le tri et oublie certaines histoires. Pour le coup, c’est un point qui s’avère plutôt positif cette fois puisque j’ai pu redécouvrir entièrement l’histoire.

« But doing the right thing now does not undo every mistake I have already made. »

Ce que j’aime le plus dans cette saga, c’est vraiment l’univers créé par l’autrice. C’est un monde vraiment original, différent de tout ce qui a pu se faire en Fantasy. C’est également un univers très sombre et très cruel même si cela apparaît un peu moins dans ce tome (principalement parce que la Commandante n’est plus aussi présente dans l’histoire). En tout cas, ce livre a été une excellente redécouverte et j’ai déjà enchainé sur la suite qui, j’espère, n’aura pas un cliffhanger terrible puisque le quatrième tome ne va pas sortir avant un long moment.

Auteur : Sabaa Tahir
Titre : A Torch Against the Night
Edition : HarperVoyager
Nombre de pages : 454 pages
Prix : £6.99

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :