Chroniques,  Fantasy

A Reaper At The Gates – Sabaa Tahir

 » LA DOULEUR EST UN CHOIX. SUCCOMBES-Y ET TU ÉCHOUERAS. DÉFIE-LA ET TU TRIOMPHERAS. « 

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité.
Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…

Attention : Spoilers concernant les livres précédents ! 

Après avoir relu A Torch Against the Night, je me suis immédiatement lancée dans ce troisième tome et pour le coup, l’histoire et l’univers étaient bien frais dans ma tête (ce qui était principalement l’objectif de cette relecture). Je ne savais pas vraiment quelle dimension allait prendre l’histoire mais il me tardait de lire la suite puisque, qu’on se le dise, les personnages avaient pris bien cher dans le tome précédent. Du coup j’avais hâte de les retrouver et d’en savoir davantage sur leur futur.

« We may suffer the consequences of their mistakes and their sins, but we should not carry them on our hearts. We don’t deserve that. »

De manière générale, mon avis rejoint celui des tomes précédents. L’univers reste toujours aussi unique, aussi sombre. On est sur un livre qui suit parfaitement la qualité des tomes précédents. On rentre très rapidement dans l’histoire, il n’y a pas de longueurs inutiles et le livre est très dynamique, avec pas mal d’actions et de retournements de situations. On est toujours sur une narration à 3 voix et je trouve que ça fonctionne toujours aussi bien. Le danger lorsque l’on suit l’histoire avec plusieurs personnages qui ont, chacun, leur propre histoire, est le risque de couper le rythme de l’histoire. Pourtant ici, ce n’est pas le cas et l’histoire conserve toute sa fluidité !

« What I feel for Elias is different, a flame I hold close to my heart when I feel my strength flagging. »

Du côté des personnages cette fois, on reste encore une fois sur la continuité des tomes précédents. Les personnages ont vécu tellement de choses difficiles que l’on retrouve une version encore plus sombres d’eux. Concernant Laia, c’est toujours sa force et son courage qui m’impressionne. Quant à Hélène, pour moi c’est la grande surprise de ce livre. Jusque là, je ne m’étais pas attachée tant que ça à elle. Dans le premier tome, je la trouvais dans l’ombre d’Elias et dans la suite, je n’ai pas spécialement accroché. Néanmoins, ce tome 3 est la révélation. Je trouve qu’on en apprend beaucoup plus sur son passé, son histoire et par conséquent, on comprend beaucoup mieux le personnage. D’ailleurs, elle m’a énormément touché !

« You chose the Waiting Place, and the Waiting Place chose you. Now you must give yourself to it wholly, body and soul. »

Venons en maintenant à la partie que j’attendais le plus de l’histoire : Elias. Dans le tome précédent, Elias lie son âme à « The Waiting Place » pour devenir le nouveau Soul Catcher. Forcément, ma grande question était de savoir comment cela allait impacter l’histoire. Je n’ai pas du tout été déçue des choix de l’autrice et j’ai même trouvé que c’était une force pour l’histoire. Elias est un personnage que j’apprécie énormément et par conséquent, chacune de ses émotions me touchait tout particulièrement.

« All things have a price, Elias Veturius. The price of saving her will haunt you for all your days. Will you pay it? »

Concernant l’intrigue, celle-ci gagne en force et en détail. Comme je l’expliquais plus haut, il y a pas mal d’action mais il y a surtout un ENORME plot twist que je n’avais pas vu venir ! C’est incroyable de se dire que nous avons tous les éléments en face de nous dès le départ et que pourtant, la vérité ne sous saute pas aux yeux. Bravo Sabaa Tahir !

« Curse this world for what it does to the mothers, for what it does to the daughters. Curse it for making us strong through loss and pain, our hearts torn from our chests again and again. Curse it for forcing us to endure. »

Finalement vous l’aurez compris, ce livre a été une excellente lecture pour moi ! Je n’ai pas vu les pages défiler. D’ailleurs, je trouve que les livres de l’autrice se lisent vraiment très rapidement. Concernant le cliffhanger (parce que oui, malheureusement, il y en a bien un), j’avais énormément entendu parler de lui. On m’avait dit « Ne te presse pas de lire le tome 3, le cliffhanger est terrible et la suite sort dans trèèèèès longtemps ! ». Et bien je vous le confirme, le cliffhanger est terrible !

Auteur : Sabaa Tahir
Titre : A Reaper At The Gates
Edition : HarperVoyager
Nombre de pages : 458 pages
Prix : £8.99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :