Chroniques,  Fantastique

Tales From The Shadowhunter Academy – Cassandra Clare

Simon Lewis has been a human and a vampire, and now he is becoming a Shadowhunter. The events of City of Heavenly Fire left him stripped of his memories, and Simon isn’t sure who he is anymore. So when the Shadowhunter Academy reopens, Simon throws himself into this new world of demon-hunting, determined to find himself again. Whomever this new Simon might be. But the Academy is a Shadowhunter institution, which means it has some problems. Like the fact that non-Shadowhunter students have to live in the basement. At least Simon’s trained in weaponry—even if it’s only from hours of playing D&D.

Join Simon on his journey to become a Shadowhunter, and learn about the Academy’s illustrious history along the way, through guest lecturers such as Jace Herondale, Tessa Gray, and Magnus Bane. Written by Cassandra Clare, Sarah Rees Brennan, Maureen Johnson, and Robin Wasserman, these moving and hilarious short stories are perfect for the fan who just can’t get enough of the Shadowhunters.

Attention : Possible spoilers sur The Mortal Instruments et The Infernal Devices ! 

Si en général je dévore les livres de Cassandra Clare très très très rapidement, cela n’a pas été le cas pour Tales From The Shadowhunter Academy. D’ailleurs, je ne saurais même pas expliquer pourquoi. Je pensais le lire après avoir terminé ma relecture des TMI, sauf que finalement je me suis lancée dans autre chose et ce livre m’est totalement sortie de la tête. Finalement, j’ai été ravie que ce soit le cas puisque, pendant le confinement, je venais de lire Chain of Gold et l’univers me manquait terriblement. Je me suis alors souvenue de l’existence de ce livre et j’ai enfin pu me lancer dedans.

« You never know when, and you never know who, but someday a stranger will burst through the door of your life and transform it utterly. The world will be turned upside down, and you will be happier for it. »

Comme c’est un livre de petites nouvelles, je craignais énormément que cela ne me fasse comme pour Ghosts of the Shadow Market. Pendant cette lecture, j’avais beaucoup aimé ces histoires mais j’avais ressentie une certaine lourdeur provoquée par de nombreuses répétitions entre les différentes nouvelles. J’avais ressenti ça comme si les histoires avaient été écrites par des personnes différentes qui ne s’étaient pas concertées pour savoir qui écrivaient quoi. Finalement, il y avait eu beaucoup de redits qui m’avait dérangé.

« To be a Shadowhunter was to live in the shadow of death. »

Mais dans TFTSA, j’ai été incroyablement surprise puisque je n’ai ressenti ça à AUCUN moment ! J’ai donc pu apprécier pleinement chacune des petites nouvelles. Elles ont toute un histoire différente tout en présentant une certaine continuité entre elles ce qui est vraiment agréable.

« People are afraid of anybody who is different: It makes them worry everyone else is different too, and just pretending to be all the same »

Du côté des personnages, c’est un gros coup de coeur pour moi ! J’ai tout d’abord été ravie de retrouver les personnages de TMI mais surtout, je ne m’attendais absolument pas à voir certains personnages de TID et encore moins de Chain of Gold !!! Lorsque j’ai vu le nom de certains personnages, j’ai eu envie de crier de bonheur et la nouvelle qui rassemble ces différents personnages est d’ailleurs ma préférée du livre ! J’ai beaucoup aimé le fait de découvrir des nouveaux chasseurs d’ombres issues de famille moins légendaire.

« We are all what our pasts have made us,” Catarina said. “The accumulation of thousands of daily choices. We can change ourselves, but never erase what we’ve been. »

Du côté de Simon, c’est un personnage avec lequel j’avais du mal au départ mais qui a su gagner sa place dans mon coeur au fil des tomes. En lisant ce livre, je me suis rendue compte que je n’avais pas du tout idée de la situation dans laquelle Simon se trouvait. Je savais qu’il perdait ses souvenirs à la fin de TMI 6 mais je pensais que cela ne durait que quelques mois et que tout rentrait dans l’ordre assez rapidement. Ce livre nous montre au contraire que ce n’est pas le cas. Les émotions de Simon, ses doutes et ses peurs, m’ont énormément touché. D’un côté, il a besoin de savoir qui il est, il a besoin de se souvenir de ce qu’il a vécu, et puis de l’autre côté, on ressent qu’il a besoin d’avancer dans sa vie et qu’il ne peut pas attendre infiniment après des souvenirs qui ne reviendraient peut-être jamais.

« He could not stay here, caught between two worlds and two sets of memories. He had to escape. He had to go and become a hero, the way he had been once. Then all of this would make sense, all of this would mean something. »

C’est un livre que je trouve très important et qui remplit bien l’espace entre TMI 6 et TDA 1. De plus, Isabelle est vraiment très présente dans ce livre et ses propres émotions prennent une place importante dans le livre. C’est quelque chose que j’ai d’autant plus aimé puisque Isabelle est l’une de mes personnages préférées et que j’ai toujours trouvé qu’elle n’était pas assez mise en avant par rapport aux autres personnages de TMI. Il n’y a qu’à regarder les couvertures pour se rendre compte que tous les personnages y sont, parfois même plusieurs fois, sauf Isabelle.

Autrices :
Cassandra Clare
Sarah Rees Brennan
Maureen Johnson
Robin Washerman
Titre : Tales from the Shadowhunter Academy
Edition : Walker Books
Nombre de pages : 653 pages
Prix : £10.99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :