Chroniques,  Fantasy

The Queen of Nothing – Holly Black

After being pronounced Queen of Faerie and then abruptly exiled by the Wicked King Cardan, Jude finds herself unmoored, the queen of nothing. She spends her time with Vivi and Oak, watches her fair share of reality television, and does the odd job or two, including trying to convince a cannibalistic faerie from hunting her own in the mortal world. When her twin sister Taryn shows up asking of a favor, Jude jumps at the chance to return to the Faerie world, even if it means facing Cardan, who she loves despite his betrayal.When a dark curse is unveiled, Jude must become the first mortal Queen of Faerie and uncover how to break the curse, or risk upsetting the balance of the whole Faerie world.

Attention : Spoil concernant les tomes précédents ! 

Je connaissais un petit peu Holly Black de nom puisqu’elle avait travaillé avec Cassandra Clare a de nombreuses reprises. Mais je ne m’attendais vraiment pas à aimer son travail. Si les deux premiers tomes avaient été d’excellentes lectures. Celui-ci est devenue mon préféré. 

« I feel like a constellation of wounds, held together with string and stubbornness. »

Après m’a lecture du tome 1, j’avais préféré attendre la sortie du tome 3, prévu quelques mois plus tard, afin de pouvoir enchaîner les deux derniers tomes. Malheureusement, à sa sortie les critiques mitigées ont été nombreuses ce qui a fait que je ne voulais pas vraiment me lancer dedans. En fait j’avais tellement aimé le premier que je n’avais pas envie de voir la suite de l’histoire me décevoir. 

« It is no life to be always under someone’s control, subject to their will and whim. »

Néanmoins, ce livre avait également été une excellente lecture pour beaucoup d’autres. C’est pourquoi je me suis lancée dans le tome 2 et après le cliffhanger de fin, j’étais obligé de me procurer le 3 de toute urgence. Et je dois dire que j’ai été incroyablement surprise par ce tome. 

Comme j’avais entendu certaines choses de l’histoire, je craignais vraiment la tournure de celle-ci. Il n’y a rien de pire qu’une saga où tous les tomes sont des coups de cœur et puis boom, le dernier est bâclé et ça remet en cause l’intégralité de la série. Je craignais que ça ne fasse la même chose ici et pourtant ce ne fut pas le cas. 

« I knew little else, but I always knew you. »

Du côté des personnages, j’apprécie énormément l’évolution de la personnalité de Cardan. Il est passé d’un homme cruel, irresponsable et sans cœur à un roi incroyable et un personnage qui montre ses émotions. Quant à Jude, je ne l’ai jamais autant apprécié que dans ce livre. Dans les tomes précédents, il y avait souvent des moments où je ne la supportais. Celle-ci était trop impulsive, elle ne prêtait pas attention à certains gestes des personnes autour d’elle et fonçait dans le tas directement. Ici, c’est une Jude maline, courageuse et très forte que l’on retrouve. 

« Come home and shout at me. Come home and fight with me. Come home and break my heart, if you must. »

J’aime toujours autant la famille de Jude. Oak, Vivi et Heather sont terriblement attachants. Quant à Taryn, c’est une révélation pour moi. Dans les tomes précédents je ne l’appréciais pas. Je l’a trouvé niaise, fragile et mesquine. Ici j’ai retrouvé un personnage plus fort et avec une profonde loyauté avec sa famille.

« I spent much of my life guarding my heart. I guarded it so well that I could behave as though I didn’t have one at all. »

Du côté du rythme, c’est là que ça pêche pour pas mal de personne. C’est un livre très léger puisqu’il fait seulement 300 pages alors qu’en général les volumes finaux des trilogies en comporte au moins 500. Forcément c’est très court et il se passe énormément de choses différentes dans ce livre. C’est pourquoi, l’autrice passe assez rapidement sur certains morceaux de l’intrigue. Ça ne m’a pas spécialement dérangé mais je comprends que ça puisse en embêter certains. En tout cas, cela a été une excellente lecture pour moi et c’est une belle manière de terminer la saga. 

Auteur : Holly Black
Titre : The Queen of Nothing
Edition : Little Brown
Nombre de pages : 305 pages
Prix : $19.99

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :