Chroniques,  Romance

L’anti Lune de Miel – Christina Lauren

Quand deux ennemis jurés partent en (faux) voyage de noces à Hawaï, tout peut arriver… même de trouver l’amour.

Olive Torres s’est habituée à être la jumelle malchanceuse : mésaventures inexplicables, licenciement récent.. elle semble comiquement poursuivie par la guigne. Sa soeur Ami, au contraire, incarne l’éternelle gagnante, au point même de parvenir à financer l’intégralité de son mariage en remportant des jeux concours. Malheureusement pour Olive, il y a pire que sa malchance chronique : elle se voit forcée de passer toutes les festivités de la noce en compagnie d’Ethan Thomas, le témoin du marié (et son ennemi juré)….

Olive se prépare à vivre un enfer, déterminée à faire bonne figure. Mais lorsque tous les invités sont victimes d’une intoxication alimentaire, la fête vire au cauchemar, et, seuls, Olive et Ethan s’en sortent indemnes. Soudain, une lune de miel tous frais payés se trouve à portée de main, et Olive préférerait mourir plutôt que de laisser Ethan profiter du paradis sans elle.

Convenant d’une trêve temporaire, ils s’envolent tous les deux pour Maui. Après tout, dix jours de bonheur valent bien la peine de jouer au couple de jeunes mariés amoureux, n’est ce pas ? Mais étrangement, faire semblant dérange de moins en moins Olive. En réalité,elle se sentirait presque assez… chanceuse, pour une fois !

Voici un livre que j’avais repéré avant même sa sortie. À la base, je comptais me l’acheter en VO puisque le résumé m’avait énormément tenté et qu’en plus, cela me semblait le type d’histoire hyper fraîche et légère et donc, parfaite pour l’été. Néanmoins, je me suis rendu compte qu’il sortait quelques jours plus tard en VF et j’ai préféré attendre la sortie.

« Je peux apprécier mon corps en bikini et avoir envie de mettre le feu au patriarcat. »

L’écriture est fluide et addictive. L’histoire commence rapidement et on a envie de savoir la suite. Je n’ai ressenti aucune longueur, bien au contraire. L’une des choses qui m’impressionne toujours autant avec Christina Lauren est que nous sommes sur un roman écrit à quatre mains et pourtant, on ne ressent aucune différence. Tout est vraiment fluide. Lorsque j’ai lu Josh + Hazel, je ne m’étais même pas rendu compte que Christina Lauren était en réalité deux personnes différentes : Christina et Lauren.

« C’est un sentiment très étrange d’être fière simplement parce que je prends soin de moi et des miens. Est-ce ça, la maturité ? »

Je dirais que ce livre est découpé en deux parties. La première m’a fait mourir de rire et c’est exactement ce que j’avais besoin de lire, une histoire fraîche et légère. J’ai eu des moments où je me suis tapée des fous rires toute seule face à certaines situations. La seconde partie est, à mon sens, plus posée. La touche d’humour disparaît un petit peu (il en reste quand même) et on a des situations qui portent davantage à réflexion.

« J’ai beau le détester… je crois que je commence à nous apprécier ensemble. »

Pour les personnages, ce sont des coups de cœur. J’ai beaucoup apprécié que le personnage masculin, Ethan, sorte des sentiers battus. En général, la virilité est souvent associée à un homme qui n’a aucune peur, un male alpha en somme. Ici, on a personnage qui comme tout le monde, à des angoisses :  Il a peur des avions et est un petit hypocondriaque sur les bords mais il l’assume.

« Je pense qu’il est plus facile pour toi de croire que lorsque la vie ne va pas dans ton sens, ça n’a rien à voir avec les conséquences de tes actes parce que tu es un pion sur un échiquier cosmique. »

Quant à Olive, c’est l’incarnation même de la maladresse. Elle se fourre toujours dans des situations hilarantes et elle n’est pas douée pour réparer les pots cassés. C’est un personnage avec une grande répartie mais elle est actuellement très douce et très protectrice envers sa famille et sa sœur jumelles.

« Je m’attendais à vivre l’enfer sur une île tropicale et suis agréablement surpris que l’envie d’empoisonner tes repas ne me vienne que la moitié du temps.»

Du côté de leur relation, on est sur un parfait ennemies to lovers. Pour le coup, les personnages se détestent vraiment et leurs disputes sont vraiment très drôles. Vous vous en doutez, ils ne vont pas rester ennemis très longtemps et des sentiments vont apparaître. J’ai adoré leur dynamique mais j’ai surtout apprécié le fait que même lorsqu’ils vont se rapprocher, ils gardent leur piquant et leurs joutes verbales.

« – Quel est ton plan ?
– Je prends la chambre et Netflix, tu erres sur l’île pour passer en revue tes horcruxes cachés. »

Finalement, ce livre était exactement ce dont j’avais besoin et ce que j’espérais lire. J’ai dévoré le livre très rapidement, ce qui est assez rare puisqu’à ce moment, je venais de commencer mon travail d’été et je n’avais pas une seconde à moi. C’est également un coup de cœur et je n’hésiterais pas à lire d’autres livres de ces autrices. D’ailleurs, j’ai entendu beaucoup de bien sur un certains Roomies.

Autrice : Christina Lauren
Titre : L’anti-Lune de Miel
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 400 pages
Prix : 17€

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :