Chroniques,  Fantasy

Grisha T1 : Shadow and Bone – Leigh Bardugo

Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l’armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d’ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s’attend à y laisser sa peau… Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s’y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d’Alina ?

Grisha est une saga que l’on ne présente même plus tant celle-ci est présente dans toutes les bibliothèques des passionnés de fantasy. Cela fait d’ailleurs plusieurs années que je devais me lancer dedans mais à chaque fois, je me procurais une autre saga, ce qui ne faisait que repousser ma lecture de Grisha. Finalement, après avoir eu un énorme coup de cœur sur Six of Crows, je me suis dit qu’il était ENFIN temps de découvrir cette histoire.

« I’m not like you, Mal. I never really fit in the way you did. I never really belonged anywhere. »

Avant même de lire les premières pages, beaucoup de personnes m’avaient prévenu que c’était une bonne saga mais qui n’arrivait pas à la hauteur de SOC. J’avais vraiment peur de ne pas accrocher avec l’histoire et pourtant ce ne fût pas du tout le cas. J’ai adoré ce que j’ai lu ! Par contre, c’est effectivement très différent. Le côté fantastique, notamment avec les pouvoirs des Grishas, est beaucoup plus mis en avant dans cette saga.

« The thought filled me with grief, grief for the dreams we’d shared, for the love I’d felt, for the hopeful girl I would never be again. »

L’univers est d’ailleurs très bien introduit et je comprends mieux pourquoi il est recommandé de lire Grisha avant Six of Crows. Leigh Bardugo passe énormément de temps à construire son univers ainsi qu’à expliquer ce qu’est un Grisha et quels sont les enjeux liés à leurs pouvoirs. C’est un monde rempli de magie que j’ai adoré découvrir et j’ai trouvé la plume assez addictive. On a vraiment l’impression d’être au dans le monde décrit et il me fallait toujours quelques secondes pour réussir à revenir dans le monde normal.

« People, particularly big men carrying big rifles, don’t expect lip from a scrawny thing like me. They always look a bit dazed when they get it. »

Du côté des personnages, j’en ressors assez mitigée. J’avais beaucoup entendu parler du Darkling et au final, je ne m’attendais pas du tout à ce type de personnage. Quant à Alina, je sens que c’est un personnage qui a un potentiel énorme mais pour le moment, je n’ai pas encore réussi à m’attacher à elle. J’ai eu l’impression qu’elle subissait sa propre histoire et qu’elle était assez passive. Du coup, j’ai hâte de découvrir son évolution dans le tome suivant puisque je pense qu’elle pourra agréablement me surprendre. Quant au personnage de Mal, il ne m’a fait ni chaud ni froid.

« I’ve been waiting for you a long time, Alina » He said. « You and I are going to change the world.»

C’est un livre qui donne envie de lire la suite mais qui manque un peu de force à mon goût. On sent que c’est un premier tome et qu’il est là pour planter les bases de l’univers. Il y a un petit peu d’action vers la fin mais ça reste une histoire très descriptive et linéaire pour le moment. Par contre, l’histoire a un potentiel énorme et j’ai hâte de découvrir si celui-ci saura être correctement exploité dans la suite.

Auteur : Leigh Bardugo
Titre : Shadow and Bone
Edition : Orion
Nombre de pages : 308 pages
Prix : £7.99

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :