Chroniques,  Romance

The Elements T4 : The Gravity Of Us – Brittainy C. Cherry

C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur coeur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.
Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aînées orphelines. Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.
Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.
Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.
Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.
Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.

TW : Deuil

Est-ce que ça vous étonne si je vous dis que ce nouveau livre de Brittainy C. Cherry a été un coup de cœur ? Si vous êtes habitués à ce blog, vous savez que ce n’est pas la première fois que lis cette autrice et, en témoigne cet article, celui-ci, celui-ci, celui-ci ou encore celui-ci, à chaque fois les coups de cœur sont présents !

« La solitude est mauvaise conseillère (…) Elle pousse les gens à croire qu’ils sont mieux lotis avec le diable lui-même qu’en restant seuls, parce que, quelque part, être seul signifie qu’on a échoué. Quelque part, être seul signifie qu’on n’est pas assez bien. »

Comme tous les livres de la saga The Elements, celui-ci est basé sur un élément. Ainsi, après l’air, le feu et l’eau, c’était désormais à la terre (ou plutôt à la gravité) de faire son apparition. D’ailleurs, j’adore la manière dont l’autrice réussit, à chaque fois, à incorporer l’élément dans son histoire. Cela ajoute une originalité à l’histoire et, si tous les livres peuvent se lire en one-shot, on ressent qu’ils appartiennent à la même série.

« Je détestais mon père (…) Et pourtant maintenant qu’il n’est plus, tout autour de moi semble s’être ralenti et je pleure des souvenirs qui n’ont jamais existé. »

Au départ, je ne savais pas vraiment dans quel sens l’histoire allait partir, surtout que je n’avais strictement aucune idée du résumé puisque je ne l’avais pas lu. Ce tome se différencie un peu des autres dans le sens où le schéma de l’intrigue est assez différent. Dans la plupart de livres de l’autrice, on découvre les personnages enfants puis on les retrouve adultes. Ici, ce n’est pas le cas, ils n’ont aucun passé en commun et c’était intéressant de voir leur relation se développer.

« Il y a sûrement un million de raisons pour lesquelles tu penses que ça ne pourrait pas marcher, mais une seule raison suffit pour que ça marche. Cette raison, c’est l’amour. »

Les personnages sont aux antipodes l’un de l’autre et cela permet de créer une dynamique que j’ai A-DO-RÉ ! Lucy est un personnage haut en couleur, hyper dynamique, hyper joyeuse, et parfois un petit perchée. À l’inverse, Graham est très terre à terre et très réservé au niveau de ses émotions. C’est un personnage qui a beaucoup souffert et qui tente, tant bien que mal, de se protéger, quitte à passer à côté de sa vie. Comme d’habitude, ce sont des critères que j’aime énormément. Par conséquent, j’ai trouvé Graham terriblement attachant et je me suis beaucoup retrouvé en lui.

« Quand les sentiments se libéraient de la noirceur de mon âme, ce n’était pas la tristesse ou la souffrance qui jaillissaient. C’était la colère. »

Concernant leur relation, le rythme est toujours aussi bien maîtrisé. Ça ne va ni trop vite, ni trop rapidement. Chacun apporte quelque chose à l’autre et ensemble, ils forment une équipe incroyable. Mention spéciale également à tous les personnages secondaires qui ont été des coups de cœur et plus particulièrement Oliver. Par contre, j’ai trouvé les sœurs de Lucy détestables, autant Lyric que Mary.

« Ce qu’il y a de plus dur dans la vie, c’est de voir une personne que vous chérissez marcher tout droit dans le feu alors que vous ne pouvez rien faire d’autre que rester planté là, à la regarder se consumer. »

C’est un livre qui aborde de très beaux thèmes comme l’importance de l’amour dans une famille. Il montre que le sang ne compte pas et ce sont les émotions qui font naître une relation familiale. Ce livre met également en avant des éléments plus durs comme les doutes, les craintes, les sacrifices ou le deuil.

« L’amour. Cette émotion qui nous permettait à la fois d’atteindre des sommets et de nous écraser au sol. Ce sentiment qui embrasait les êtres humains et réduisait leur cœur en cendres. Le début et la fin de tout voyage. »

Je ne pensais pas que ce livre serait un tel coup de cœur ! À chaque fois, je me dis que l’autrice ne peut pas réussir à refaire autant battre mon cœur que lors du livre précédent mais à chaque fois elle réussit. D’ailleurs, elle fait désormais partie des autrices dont j’achèterais les nouveaux livres les yeux fermés, sans même savoir l’histoire ou ce que les autres en pense. Par contre, si l’on me demande mon préféré, ça reste pour le moment The Silent Waters qui a été un livre incroyable côté émotions.

Auteur : Brittainy C. Cherry
Titre : The Gravity of Us
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 421 pages
Prix : 17€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :