Chroniques,  Romance

Off Campus T3 : The Score – Elle Kennedy

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur.

Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour.

Attention : Spoilers concernant les tomes précédents !

Off Campus est une saga que j’ai découvert il y a seulement quelques mois et pourtant, je ne peux pas m’empêcher de dévorer les livres à chaque fois que je les commence. Ce troisième tome ne fait pas exception à la règle. Elle Kennedy a le don pour réussir à susciter l’intérêt du lecteur concernant les personnages aux cœurs des futurs livres. En effet, pendant le premier tome, Logan avait déjà été un coup de cœur, ce qui m’avait donné envie de découvrir la suite. Puis, durant le tome 2, Dean a suscité mon intérêt et j’avais donc hâte de découvrir son histoire.

« – Je fais ce que je veux, quand je veux. Je me fiche de ce que les autres pensent de moi.
– Ca a l’air sympa. Hélas, la vie n’est pas ainsi.
– Mais c’est toi qui dois décider de la vie que tu veux mener, ma belle. »

Contrairement aux autres tomes, j’ai trouvé celui-ci plus léger puisque les personnages n’ont pas le même genre de passé que les autres. À vrai dire, ils ont des vies calmes en comparaison et il n’y a pas une dimension psychologique aussi forte, il n’y a pas cet aspect « reconstruction » que j’aime tant en général. En fait, celui-ci apparaît à un moment de l’histoire mais c’est de manière assez légère. D’ailleurs, je tiens à dire que l’histoire a eu un plot twist que je n’avais PAS DU TOUT vu venir et j’en ai encore le cœur chamboulé.

« Le problème avec l’espoir, c’est qu’il mène trop souvent à la déception.»

J’ai aussi adoré retrouver le hockey dans l’histoire ! Je ne suis pas une fan de sport en général, mais j’adore quand les personnages parlent de leur passion or, j’avais eu l’impression que le hockey était passé au second plan dans le deuxième livre. Ici, il est de nouveau au cœur de l’histoire et j’ai adoré !

« Personne ne devrais être l’univers de l’autre, AJ. Si toute ta vie tourne autour d’une chose – d’une personne – qu’est-ce que tu vas faire quand cette personne ne sera plus là , Absolument rien. C’est malsain. »

Du côté des personnages, j’avais déjà une première image de Dean, forgé par les points de vue des autres personnages. Je savais que c’était un garçon drôle mais qui rejetait toute forme d’attachement en enchaînant les coups d’un soir. Avec The Score, j’ai pu découvrir le vrai Dean Di Laurentis, un jeune homme franc, sincère et attachant. J’apprécie particulièrement le fait qu’il n’essaie pas de mentir ou de se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Quant à Allie, j’ai adoré la retrouver et qu’elle soit au cœur de l’histoire. Elle est une bouffée d’air frais, de dynamisme et de bonne humeur. J’aime qu’elle soit franche, qu’elle sache ce qu’elle veut et qu’elle ne se laisse pas marcher dessus.

« Mon Dieu, oui. C’est à ça que m’a réduit Allie, à un pauvre looser pathétique qui va dans un bar et oblige son pote à rejoindre un fan-club de Twilight. »

Encore une fois, j’ai adoré leur relation et ce qu’ils apportaient l’un chez l’autre. Le rythme est parfaitement maîtrisé,je n’ai pas eu l’impression que tout allait trop vite. Le seul point négatif que j’aurais à souligner concerne les scènes de sexe qui étaient beaucoup beaucoup beaucoup trop présentes. J’ai même trouvé qu’elles ralentissaient l’histoire à certains moments.

« Je le regrette profondément, mais comme dirait mon père, les remords sont pour les mauviettes. Il faut apprendre de ses erreurs et passer à autre chose. »

L’une des choses que j’aime le plus c’est que, pour chacun des trois livres, on explore trois dynamiques différentes. Les romances ne se déroulent pas du tout de la même manière, ni au même rythme, et c’est une histoire totalement différente à chaque fois. Il n’y a pas de sensation de déjà-vu ou de répétitions. Bien sûr, l’histoire comporte certains clichés mais pas du tout le genre qui me donne envie de lever les yeux au ciel ou de jeter le livre.

« Parce que, vous aussi, vous avez des étoiles plein les yeux lorsque vous le regardez. Et j’ai l’impression qu’il vous regarde de la même manière.»

Vous l’aurez compris, c’est un livre que j’ai encore une fois adoré ! Par contre, j’ai eu une préférence pour les deux premiers, il est vrai. Concernant le quatrième livre, je vous avoue être assez perplexe et pour la première fois, l’histoire ne me tente pas plus que ça. Bien que le personnage de Tucker ait l’air touchant, je n’aime pas du tout celui de Sabrina et je ne sais pas si un livre entier sur leur relation m’intéresse vraiment. Néanmoins, il m’attend déjà dans ma bibliothèque donc je le lirais à coup sûr.

Update 26/09/2020 : Entre le moment où j’ai écrit ces lignes et le moment où l’article est posté, j’ai eu le temps de lire ce fameux quatrième tome et, quand bien même il ne me tentait pas au départ, il a été un grand coup de coeur ! 

Auteur :  Elle Kennedy
Titre :  The Score
Edition :  Hugo New Romance
Nombre de pages :  424 pages
Prix :  17€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :