Chroniques,  Dystopie,  Jeunesse

La Sélection T3 : L’Elue – Kiera Cass

UNE SEULE CANDIDATE SERA COURONNÉE

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli.

De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes.

Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.

America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné.

Car il ne doit en rester qu’une…

Attention : Risque de spoiler concernant les tomes précédents !

Chronique du premier tome : La Sélection
Chronique du deuxième tome : L’Elite

Nous voici arrivé à la fin de la trilogie et, même si ce n’est pas une saga coup de cœur de mon côté, j’ai pris énormément de plaisir à me replonger dans l’univers et j’ai vraiment hâte de voir ce que Netflix va parvenir à retranscrire à l’écran. De manière générale, mon avis sur ce second tome sera assez similaire à la chronique du tome précédent et pour cause, celui-ci possède les mêmes forces et les mêmes faiblesses.

« -Brise moi le coeur, murmure-t-il. Brise le cent fois si ça te chante. De toute façon il a toujours été à toi. »

Concernant l’intrigue, c’est sans aucun doute, le tome le plus dynamique de la saga. Il se passe énormément de choses en peu de pages. On a donc un récit qui est vivant, fluide et rapide à lire. Ce dernier livre permet également de bien conclure les différentes intrigues soulevées jusqu’à présent.

« Si tu ne veux pas de la couronne, alors tu es celle qui la mérite le plus. »

Du côté des personnages cette fois, c’est un peu la même chose qu’avant. J’adore América et Maxon pour leur force, leur détermination et leur sens moral par contre, je regrette certaines de leurs de leurs actions qui sont parfois trop rapides, irréfléchies ou qui n’ont pas de sens selon moi. J’ai parfois eu l’impression de faire affaire à des girouettes qui changeaient trop souvent d’avis, notamment quant à leur relation.

« Elle ne se sert plus de sa beauté comme d’une arme, un masque qui détourne la lumière à son seul profit. devenue elle-même, elle rayonne, littéralement. »

Ce livre a été l’occasion d’enrichir les personnages secondaires et j’ai commencé à m’attacher bien plus aux différentes sélectionnées notamment Kryss ou Céleste. De même, j’ai eu l’impression de bien mieux découvrir Aspen et j’ai énormément apprécié. D’ailleurs, j’ai vu qu’il y avait des nouvelles centrées sur son personnage et j’essaierai de les lire assez rapidement ! Finalement, c’est un troisième livre qui conclut très bien la saga. Par contre, il existe un second épilogue que vous pouvez trouver assez facilement en format ebook. Si vous avez la chance de pouvoir lire en anglais, je vous conseille vraiment de vous le procurer puisqu’il ajoute un petit quelque chose en plus et permet de vraiment clore la vie des personnages en beauté.

« Jamais je n’ai connu quelque chose d’aussi douloureusement beau que ce baiser. Si seulement je pouvais le saisir dans un filet, le faire sécher entre les pages d’un livre, le conserver puis le montrer au monde, à l’Univers tout entier, et clamer haut et fort : Voyez, voilà ce que l’on ressent quand l’amour vous saisit.»

De manière globale, La sélection est une saga qui reste à mon sens assez jeunesse, on le ressent notamment dans l’attitude des personnages ou dans l’intrigue qui reste tout de même assez légère. D’ailleurs, lorsque j’ai lu la saga pour la première fois, je n’avais pas ressenti la même chose. Celle-ci était davantage adaptée à ce que je recherchais lorsque j’avais 16 ans mais désormais, 6 ans plus tard, je me rends compte que j’ai des attentes différentes en lecture. Néanmoins, la saga reste parfaite si vous souhaitez vous lancez dans une dystopie sans que celle-ci ne demande trop de concentration.

« Tout le monde a une cicatrice quelque part, même – et surtout – ceux qui sont les plus dignes de notre respect. […] Ils portent, gravées dans leurs chair, des marques permanentes de leur courage. »

Le principal reproche que je peux faire à cet univers concerne le rythme des différents livres. Chacun reste très court, environ 300 pages et, forcément, cela se ressent au niveau du développement. Parfois, il se passe énormément de choses en peu de temps et certains éléments se résolvent beaucoup trop vite ou trop facilement. Je pense que 100 pages de plus auraient été nécessaire à chaque fois pour pouvoir exploiter tout le potentiel de cet univers.

« Vis ta vie. Sois aussi heureuse que possible, tourne le dos à ce qui n’a pas d’importance, et bats-toi.»

Par contre, encore une fois, je ne me souvenais plus du tout de l’intrigue et ce fût un plaisir de lire l’histoire. D’ailleurs, même si je connaissais la fin, notamment concernant le triangle amoureux, l’autrice a réussi à semer le doute dans mon esprit jusqu’au bout. Je précise également qu’il existe un épilogue, se situant deux ans après la fin du tome 3, qui ne figure pas à l’intérieur du livre et je trouve ça bien dommage puisqu’il permet de vraiment se projeter dans le futur des personnages. Vous pouvez par contre le retrouver en eBook sur les sites des librairies.

Autrice : Kiera Cass
Titre : L’Elue
Saga : La Sélection
Edition : Robert Laffont
Nombre de pages : 337 pages
Prix : 16,90€

4,5/5

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :