Chroniques,  Romance

Ten Tiny Breaths T1 : Respire – K.A. Tucker

À à peine 20 ans, la vie de Kacey bascule dans la tragédie : ses parents, sa meilleure amie et son copain meurent dans un accident de voiture. Elle est la seule survivante de la famille, avec sa sœur Livie qui n’était heureusement pas avec eux ce jour-là. Alors qu’elles sont confiées à la garde d’un oncle et d’une tante peu scrupuleux, Kacey décide de prendre sa vie et celle de sa sœur, en main. Ensemble elles vont tenter de se reconstruire à l’autre bout du pays, en Floride.

TW : Deuil, dépression, mention de tentative de suicide

Après avoir eu un immense coup de cœur pour Alaska Wild, je mourrais d’envie de découvrir d’autres livres de l’autrice. Avec beaucoup de chance, j’ai réussi à trouver la trilogie complète des Ten Tiny Breaths sur Vinted et je savais dès lors, que je ne pouvais passer à côté. Finalement, la réception de cette saga a été une très bonne chose puisque j’étais dans une panne de lecture et ce livre m’a permis d’en sortir.

« Respire, me disait ma mère. Dix petites inspirations… Saisis-les. Aime-les. »

Dès les premières pages, j’ai retrouvé la plume si fluide et addictive de K.A. Tucker et je suis immédiatement tombée sous le charme. Je savais d’avance que je me lançais dans une histoire assez dure émotionnellement et effectivement, c’est une histoire qui provoque beaucoup de sensations. Ainsi, dès les premières pages, j’ai été happé et je ne parvenais pas à m’arrêter dans ma lecture.

« Comme un intrus. Il a envahi mon espace, déjoué toutes les alarmes et pris ce que je ne lui ai pas offert »

Concernant les personnages, j’ai adoré le fait qu’ils aient des défauts. À mon sens, cela les a rendus beaucoup plus humains et par voie de conséquence, le lecteur peut davantage à s’attacher à eux. Kayce est une jeune fille incroyablement froide et impulsive. La narration permet de se rendre compte du décalage qui existe entre ses sentiments, sa douleur enfouie et ce qu’elle laisse voir au monde extérieur. C’est un personnage traumatisé qui n’arrive pas à avancer dans sa vie et j’ai immédiatement eu envie de la prendre sous mon aile.

« J’ai l’habitude d’avoir le contrôle. Je fais de mon mieux pour ne rien ressentir. C’est ainsi que je parviens à survivre, et ça a bien fonctionné. »

Trent quant à lui est l’exacte opposé. C’est un personnage plus solaire, plus ouvert et qui charme immédiatement. Pourtant, en creusant sous la surface, on se rend compte là encore que tout n’est pas tout rose. Lui aussi a un passé complexe et les chapitres narrés avec son point de vue était extrêmement intéressants et intriguant. Du côté des personnages secondaires, je me suis énormément attachée à eux et j’ai hâte de les revoir dans les prochains tomes surtout Livie, Mia et Storm ainsi que le mystérieux Caïn. Il y a un côté relation très fort qui s’en dégage et j’ai vraiment adoré être au cœur de « cette famille ».

« Comment parvient-il à voir à voir ce que je ne souhaite pas qu’il voie, ce que j’essaie tant de cacher ? »

Du point de vue de la romance, celle-ci a un rythme assez particulier, assez lent mais cela ne m’a pas dérangé. Les personnages sont tellement écorchés qu’il est nécessaire d’entreprendre un grand travail sur soi-même avant de pouvoir aimer une autre personne. Au fil des pages, on voit leur lien se renforcer et j’ai ressenti une incroyablement douceur dans leur relation.

« Un jour, ça deviendra moins dur. Un jour, ta colère ne te définira plus. Tu seras libre. Tu pourras pardonner. »

C’est un livre qui met un point très important sur l’aspect psychologique et c’est une chose que j’ai beaucoup apprécié, d’autant plus que c’est à mon sens primordial quand ont écrit une histoire autour du thème du deuil et de la reconstruction. Dans beaucoup de livres, lorsque les personnages ont des vies compliquées, on voit des personnages évoluer mais on ne voit que très rarement le suivi psychologique qu’il y a derrière. Dans ce livre, l’accompagnement par un professionnel est une partie importante de l’histoire et encore une fois, l’histoire ne gagne qu’en réalisme.

« J’ai envie de te faire sourire. Pour de vrai. Sans arrêt. On va aller au resto, au cinéma, à la plage. On ira faire du parapente ou du saut à l’élastique ; tout ce que tu veux. Tout ce qui te fera rire et sourire davantage » 

Vous vous en doutez, ce n’est pas une lecture particulièrement joyeuse au vu des thèmes abordés. On parle d’une fille qui a perdu ses parents, ses amis et qui doit maintenant tenter de se reconstruire et d’avancer. J’ai trouvé qu’il y avait une réflexion très intéressante sur l’impossibilité de prévoir un accident, la culpabilité du survivant, la responsabilité et la capacité de pardonner. Certains sujets m’ont vraiment fait réfléchir pendant plusieurs minutes et j’aime beaucoup quand l’une de mes lectures me procure cet effet. D’ailleurs, cela avait été entre autres le cas avec Jamais Plus de Colleen Hoover.

« La Terre continue de tourner, ignorant le changement énorme qui a eu lieu dans mon propre petit univers. »

Finalement, cela a été une lecture que j’ai ADORÉ ! Cela dit, il y a un gros plot twist dans l’histoire que personnellement, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout vu venir, mais avec le recul, je pense que celui-ci est assez prévisible, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que je vois un livre prendre cette direction. Néanmoins, je ne pense pas que cela enlève du charme à l’histoire et, pour avoir terminé la saga à l’heure où j’écris ces phrases, les livres suivants ont été vraiment d’excellentes lectures.

Autrice : K.A. Tucker
Titre : Respire
Saga : Ten Tiny Breaths
Edition : HugoNewRomance
Nombre de pages : 359 pages
Prix : 17€

5/5

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :