Chroniques,  Dystopie,  Jeunesse

La Sélection T4 : L’héritière – Kiera Cass

Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.

Attention : Spoilers concernant les tomes précédents.

Chronique du 1er tome : La Sélection
Chronique du 2ème tome : L’élite
Chronique du 3ème tome : L’élue

Après avoir beaucoup apprécié ma relecture de La Sélection, il était temps que je me lance dans les livres suivants que, pour le coup, je n’avais encore jamais lus. En me plongeant dedans, je n’avais pas énormément d’attentes si ce n’est vouloir retrouver les personnages d’America, Maxon et Apsen que j’avais tant aimé dans les tomes précédents.

« Il y était écrit que les gens avaient le droit d’être heureux. Mais personne ne peut distribuer le bonheur. »

De manière générale, ce fût une lecture vraiment mitigée voire même une déception. Commençons par le cœur du problème : le personnage d’Eadlyn. En tant que fille de Maxon et America, je m’attendais à retrouver certains traits de caractère or, à l’inverse de ses parents, j’ai trouvé Eadlyn assez insupportable. C’est une jeune femme qui a grandi dans la royauté et qui est par conséquent assez centrée sur elle-même, totalement aveugle au monde autour d’elle. Ce caractère offrait un contraste surprenant avec celui d’America qui, au contraire, se battait toujours pour les autres avant elle-même.

« C’était pour ça que l’amour était une mauvaise idée : ça vous rendait faible. » 

Du côté de Maxon et America, là aussi j’ai été assez déçue de leur retour et pour cause, j’ai trouvé certaines de leurs actions ou leurs paroles à l’opposé de ce à quoi je m’attendais. Par exemple, le résumé met en avant le retour de La Sélection et vu, à quel point Maxon et America ont souffert de cette compétition, je ne pensais pas les voir prôner avec autant d’entrain celle-ci. J’ai eu l’impression qu’ils avaient subi un lavage de cerveau et ne servait qu’a vanter les mérites de la Sélection.

« Tu ne peux pas apprendre certaines choses sur toi-même tant que tu n’as pas fait entrer quelqu’un dans le secret de ton cœur. » 

Pour les points positifs, j’ai énormément apprécié revoir les autres personnages tels que Aspen, Lucy ou Marlee. Du côté des découvertes également, j’ai adoré découvrir les enfants de Maxon et America ainsi que leurs différentes personnalités et leur grande énergie. Le personnage de Kile Woodwork a été mon petit coup de cœur et sans doute ma meilleure découverte de ce livre. D’ailleurs, j’ai adoré la « relation » qu’il entretient avec Eadlyn et surtout le fait qu’ils ne se supportent pas l’un et l’autre.

« Il arrive parfois que la chose qu’on désire le plus au monde soit bien décidée à nous éviter. Et d’une certaine manière, ça nous permet de découvrir qui on est.» 

Concernant le rythme, comme d’habitude c’est une histoire qui se lit très rapidement et avec une grande fluidité. J’ai trouvé que la nouvelle intrigue autour du royaume et d’une possible révolte vraiment très intéressante et j’ai hâte d’en apprendre davantage dans le dernier livre. D’ailleurs, pour le moment, je ne me suis toujours pas plongée dedans puisque je redoute mes retrouvailles avec Eadlyn mais j’ai entendu dire que son personnage devenait plus appréciable dans la suite.

« Eikko, les mots sont des armes. Tu n’as besoin de rien d’autre. » 

Finalement, c’est une déception pour moi mais pas totale puisque certains éléments font quand même remonter le livre dans mon esprit. Après, comme je l’ai souvent redit dans les chroniques des tomes précédents, je trouve que c’est une histoire qui a un potentiel énorme et qui aurait été sans doute meilleure si elle avait moins été tourné vers un public jeunesse. Les différentes intrigues sont souvent très légères et trop de temps est concentré sur les triangles amoureux.

Autrice : Kiera Cass
Titre : L’héritière
Saga : La Sélection
Edition : France Loisirs
Nombre de pages : 412 pages
Prix : 17,90€

3/5

2 Comments

  • Lytensiah

    Perso j’avais beaucoup aimé sûrement parce que je l’ai lu quand j’étais jeune huhu et j’avais beaucoup aimé le personnage d’Eikko par contre oui Eadlyn c’était la fille pourrie gâtée insupportable quelle horreur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :