Chroniques,  Romance

Campus Drivers T3 : Crashtest – C.S. Quill

Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !

En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa soeur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.

Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du coeur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.

Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée

Attention : Potentiels spoilers concernant les tomes précédents !

Chronique du premier tome : Supermad
Chronique du deuxième tome : Book Boyfriend

 

En 2020, je me suis lancée dans la saga des Campus Drivers sans trop savoir à quoi m’attendre. Je savais que beaucoup de monde en parlait, beaucoup avaient adoré et c’est grâce à ça que je me suis lancée dedans. Honnêtement, je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de cœur pour l’univers. D’ailleurs, j’ai mis 20/20 à tous les livres de la saga, chose qui n’était absolument jamais arrivé. Ce troisième livre ne fait pas exception à la règle et a été un énorme coup de cœur !

« Je peine à me remettre d’un tremblement de terre psychologique, comme si Lewis et moi étions des plaques tectoniques supposées ne pas se rencontrer.»

C’est une histoire prenante dès le départ et terriblement addictive. Je ne parvenais pas à m’arrêter et je ne pouvais m’empêcher de penser aux personnages (alors que je devais me concentrer sur mes cours…). D’ailleurs, avant de me lancer dedans, je n’arrivais plus vraiment à lire et c’est ce livre qui m’a permis de sortir de cette panne de lecture.

« C’est n’importe quoi, comment ai-je pu perdre le contrôle au point de prendre autant de risques ? Cette histoire est allée beaucoup trop loin, et j’en tire une leçon de taille : ce n’est pas comme ça qu’on doit aimer quelqu’un, pas aux dépens de soi-même. »

Les personnages sont terriblement attachants et ils possèdent une profondeur vraiment très intéressante. D’un côté, on a Amy, une dure à cuire et probablement l’une des héroïnes les plus fortes que j’ai pu rencontrer. Elle a une fougue et une énergie incroyable ainsi qu’un sale caractère qui l’a rendu assez adorable pour moi. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et c’est agréable de voir ce genre de personnage féminin. Elle a également une histoire compliquée et certaines faiblesses dans lequel on s’identifie assez facilement.

« Dans ces moments où nos deux mondes sont en contact, c’est la pagaille à l’intérieur de mon esprit. Je n’y arriverai pas. Dès qu’il est là, je ne pense qu’à retrouver ses bras, et je n’aime pas ça. »

Quant à Lewis, c’est un personnage que je considérais comme totalement perché dans les livres précédents. Il me faisait mourir de rire en permanence et j’avais hâte de me plonger dans ce livre afin de comprendre un peu mieux la manière dont son cerveau fonctionne. J’ai adoré le découvrir plus en profondeur mais surtout voir un personnage parfois un peu plus sérieux et posé même s’il conserve toujours son grain de folie que j’aime tant. De plus, j’ai beaucoup apprécié sa détermination pour réaliser ses rêves et sa capacité d’acharnement et de rigueur quotidienne.

«  C’est con, mais quand on se comporte d’une certaine manière depuis toujours, l’impression de devenir quelqu’un d’autre fout la honte. »

Du coté de leur romance, celle-ci fonctionne tellement bien !!! C’est sans doute l’histoire la plus tumultueuse de la saga, ou même qu’il m’a été donné de lire jusqu’ici. Ils ont des personnalités très fortes, très explosives et forcément, cela crée une dynamique particulière mais très intéressante. J’apprécie beaucoup le fait que les personnages conservent leur fort caractère même lorsque la romance commence à se développer. Il arrive parfois que les fortes personnalitées  diminuent dans ces moments, mais ici, ce ne fût pas du tout le cas, bien au contraire.

« Amy est la fille qu’il me faut quand j’ai besoin de mettre en veilleuse le pression perpétuelle qui m’habite. Elle est imparfaite. Comme un écart de conduite qui assouplit la rigueur que je m’impose et me donne un peu d’air. »

Contrairement au tome précédent, celui-ci n’est pas juste une simple romance mais comporte aussi une partie d’action. Il y a un côté très Fast and Furious que j’ai adoré et qui change des livres en général. Il y a également un retournement de situation à la fin que je n’avais pas vu venir avant le dernier moment et je suis passée par mille émotions.

« Pars devant si tu veux, Hitman, je te rattraperai quand même. »

Vous l’aurez compris, ce livre a été un énorme énorme énorme coup de cœur ! C’est un tome qui conclut parfaitement l’aventure Campus Drivers et je regrette que celle-ci s’arrête ici (Où est mon tome sur Adam ???). En tout cas, cette saga a été l’une de mes meilleures lectures de 2020 et elle fait désormais partie de mon top 5 en romance. D’ailleurs, vous pouvez être sûrs et certains que je vais les relire d’ici l’année prochaine ! Du coup, je ne peux conclure mon article autrement qu’en vous disant de foncer découvrir cet univers si ce n’est pas déjà fait.

 

Autrice : C.S. Quill
Titre : Crashtest
Saga : Campus Drivers T3
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 430 pages
Prix : 17€

5/5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :