Chroniques,  Romance

The Player T2 : The Catch – K. Bromberg

 

 » Dépasser ses limites, quel qu’en soit le prix. »

Après un retournement de situation inattendu, le joueur de baseball vedette Easton Wylder en vient à douter de la loyauté de tous les membres de son entourage. Même de celle de Scout Dalton, la femme qui partage sa vie.

Mais si Easton pensait qu’un déracinement dans un lieu improbable serait le seul défi que la vie lui réservait, il se trompait du tout au tout. Avec une épaule blessée et une carrière sur la touche, sa brusque décision de tout changer le conduit à douter de tout – de l’amour de Scout, de la loyauté des membres de sa famille et de sa propre capacité à affronter un obstacle qu’il n’a jamais réussi à surmonter jusque -là. Un secret qu’il n’a jamais partagé avec personne.

Acculé à ses limites il n’en demeure pas moins déterminé à prouver sa valeur quoi qu’il lui en coûte.

 

 

Attention : Risque de spoiler concernant le premier tome ! 

 

TW : Alcool, maladie, deuil

 

Après avoir adoré le premier livre, j’avais hâte de me lancer dans la suite ! D’autant plus, que celui-ci terminait sur un petit cliffhanger pas vraiment sympathique. C’est donc assez rapidement que je me suis procuré la suite et que je me suis à nouveau plongé dans l’univers du baseball. D’ailleurs, c’est l’une de mes grandes découvertes de l’année 2020, mais j’adore les romances basées dans un univers sportif particulier.

 

« Idées claires, cœur comblé, ma petit Scouty. N’oublie jamais ça. »

 

Comme plusieurs semaines étaient passées entre mes lectures, j’ai eu du mal au départ à me re situer, à me souvenir ce qu’il s’était passé et surtout l’enjeux pour les personnages. Sans compter qu’il y a encore beaucoup de mystères, beaucoup de non-dits et parfois, je me sentais aussi perdue que les personnages.

 

« Je veux me noyer en toi, ce soir, Scout. Je veux oublier le monde, oublier ce qui va se passer demain et me noyer dans tout ce qui est toi, en commençant tout de suite. »

 

 

Contrairement au premier livre, j’ai eu un peu de mal avec le rythme. Parfois, il y avait des accélérations dans le temps ou même des évolutions dans les mentalités des personnages qui semblaient trop rapides. À titre d’exemple, un personnage est dans une période très compliqué et le chapitre d’après, tout va soudain mieux sans que rien ne se soit vraiment passé entre temps. En tout cas, j’ai eu le sentiment d’une lecture moins fluide, plus hachée. Après, ça n’a pas été un problème puisque cela devient beaucoup plus fluide dans la seconde partie du livre.

 

« Et tout à coup, ces trois mots tout simples font de moi un homme mort. Complètement à la merci de cette femme qui n’est qu’un bloc de contradictions et qui, contre toute attente, a volé mon cœur au passage. »

 

Concernant la romance, on est sur une dynamique totalement différente du premier tome et c’était assez agréable à lire. Si  The Player se concentre sur la formation du couple, The Catch se concentre davantage sur la profondeur de la relation mais surtout la construction de base solide pour avancer ensemble. Les personnages sont dans des situations compliquées, fragiles et cela se ressent dans leurs actions et j’ai aimé la force qu’ils parvenaient à tirer l’un dans l’autre.

 

« Plus de stratagème pour se rassurer l’un l’autre en se disant que nous pouvons survivre à ça… parce que, étonnamment, nous le ferons. »

 

Contrairement au premier, le livre est un peu moins accès sur le côté sportif mais le volet psychologique est plus important. C’est un livre qui met en avant des thèmes comme la reconstruction psychologique, la réalisation ou la transformation de ses rêves, la famille, l’amitié et l’amour. On découvre également une facette de la personnalité d’Easton que je n’avais pas du tout vu dans le premier tome, alors que certains indices étaient présents, et c’était agréable de découvrir de nouvelles choses sur l’intrigue. Cela m’a d’ailleurs permis de mieux comprendre certaines actions du premier livre.

 

« Un jour viendra, mon fils, où une personne aimera ce que chez toi personne d’autre ne sait comment aimer. À ce moment-là, tu sauras que c’est la femme de ta vie. »

 

Concernant la fin, celle-ci est absolument magnifique et j’ai même failli verser une petite larme. J’ai eu le cœur serré en quittant les personnages et c’est incroyable de voir tout le chemin parcouru depuis les premières lignes de la duologie. C’est la seconde saga de K. Bromberg que je termine et, même si tous les livres n’ont pas été des coups de cœurs, je passe un excellent moment à chaque fois et j’ai hâte de découvrir d’autres histoires !

 

 

Autrice : K. Bromberg
Saga : The Player T2
Titre : The Catch
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 423 pages
Prix : 7,60€

 

4/5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :