Chroniques,  Romance

Briar Université T3 : The Play – Elle Kennedy

Hunter fait sa rentrée d’université avec un seul but en tête : ne plus avoir de petites amies.

L’an dernier, il s’est laissé distraire par sa vie amoureuse, ce qui lui a coûté sa saison de hockey. Cette année, il a décidé de renoncer aux femmes. Son équipe passe en premier. D’autant qu’il en est le capitaine.

Quand il se retrouve en binôme avec Demi Davis, une fille hypercool et sexy, sur un projet d’école, il sait que ses bonnes résolutions vont être encore difficile à tenir.

La jeune femme, fraîchement célibataire, ne le laisse pas indifférent. Quant à Demi, elle ne comprend pas pourquoi il se refuse à elle.

TW : Alcool, Violence

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un autre livre d’Elle Kennedy. Après 6 livres de l’autrice, ou plutôt 6 excellentes lectures/coups de cœur, je me lance à chaque fois dans ces nouveaux livres les yeux fermés, sachant pertinemment que je vais passer un excellent moment. Cette fois-ci, ce livre n’a pas fait exception à la règle et il a été là encore, un énorme coup de cœur !

« Il y aura toujours des gens qui ont une vie plus merdique que la tienne, mais ce n’est pas pour autant que ta merde sent la rose. » 

Concernant l’écriture, comme d’habitude c’est fluide, c’est addictif dès le départ et on a du mal à lâcher le livre. D’ailleurs, c’est ce qu’il s’est passé dans mon cas et je n’ai pu le refermer qu’une fois terminé. Au bout du septième livre dans le même univers, on peut craindre que l’histoire ne soit redondante et pourtant ce n’est pas du tout le cas. Chaque personnage a un passé, une problématique différente et c’est un régal de se plonger dedans.

« Ce sera super pour le moral de l’équipe, insiste Bucky. Pensez-y, coach. On pourrait amener le cochon sur la patinoire avant les matchs pour motiver le public. Mec, y aurait une ambiance de folie !  » 

Du côté des personnages, ils ont été tous les deux un gros coup de cœur. Bien que Hunter Davenport soit déjà présent dans les Off Campus, je ne m’étais jamais particulièrement attaché à lui et je ne savais pas vraiment si je serais intéressée par son personnage et en fait, ce fût totalement le cas ! J’ai été touché par son caractère, sa détermination, sa bonté mais aussi son humour. Quant à Demi, je me suis beaucoup retrouvée en elle, surtout dans ses passions pour la psychologie ou pour les documentaires criminels. C’est aussi un personnage qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et malgré ses craintes, possèdent une force incroyable.

« – Je n’aurais pas dû venir, si ?
– Si tu pars, je te tue, répond-elle.
Je ne suis pas sûre qu’elle plaisante, c’est le problème lorsqu’on a le béguin pour une fille qui est passionnée par les histoires de meurtres. »

Passons maintenant à leur relation que j’ai A-DO-RÉ de la première à la dernière page. J’ai trouvé que leur histoire sortait des schémas classiques de la romance, notamment au départ. On voit les personnages devenir des amis, sans aucune ambiguïté au premier abord, puis on voit leur relation s’intensifier. J’ai trouvé qu’ils avaient tous les deux une très bonne alchimie et j’ai adoré le mélange de leurs humours.

« J’éclate encore de rire. J’adore ce mec. On s’amuse toujours, tous les deux, quelles que soient les circonstances. Qu’on étudie, qu’on soit en cellule de dégrisement ou qu’on soit nus dans un lit, il me fait toujours hurler de rire. »

Comme dans les livres précédents, on a un équilibre parfait entre la romance, l’amitié avec les personnages secondaires mais aussi la profondeur psychologique. Les personnages sont face à des dilemmes familiaux différents, d’un côté une famille trop exigeante, de l’autre une famille trop décevante. C’est toujours un bonheur de retrouver les personnages des tomes précédents, y compris ceux de la saga Off Campus. D’ailleurs, ceux-ci donnent souvent de très bons conseils aux personnages et c’est assez agréable de voir le chemin parcouru depuis leur propre tome (coucou Garrett et Dean).

« Un étrange sentiment s’empare de moi. Je me sens puissant. Et je comprends soudain quelque chose. De la même façon que ma mère a les clés de son bonheur, la clé de mes pulsions est entre mes mains. Je ne suis pas esclaves de mes gènes, et je ne suis pas mon père. »

Pour le moment Briar Université est une excellente suite et je n’ai jamais été déçue par les livres. La seule chose que je ressens est une cohésion qui n’est parfois pas aussi forte que dans les Off Campus, notamment au niveau de l’équipe de Hockey. Beaucoup de joueurs sont diplômés et quittent l’université entre les différents tomes mais ce n’est pas dérangeant.

« Tu comptes plus pour moi que le hockey, répond-il simplement »

En tout cas, vous l’aurez compris, ce livre a été un coup de cœur ! J’ai vraiment hâte de lire le quatrième livre puisque j’ai adoré le personnage de Connor et il me tarde d’en découvrir davantage sur lui. D’autant plus que Hugo Roman a annoncé la parution de ce livre traduit pour le 03 juin 2021, soit dans quelques mois à peine. Par contre, il ne me tarde vraiment pas d’arriver à la fin puisque je suis tombée amoureuse de cet univers et même si je prévois déjà de les relire plus tard, je n’ai pas envie de leur dire au revoir.

Autrice : Elle Kennedy
Saga : Briar Université
Titre : The Play
Edition : Hugo New Romance
Nombre de pages : 429 pages
Prix : 17,00€

5/5

7 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :