𝗝𝗮𝘅

Pills. Alcohol. Adrenaline.

I’m addicted to destructive decisions that numb my pain.

Until one night when I make a catastrophic mistake.

To repair my broken reputation, my team hires Elena—

An overpaid babysitter set on ruining my plans.

She’s my damnation disguised as my salvation.

And my newest addiction.

𝗘𝗹𝗲𝗻𝗮

I begged the universe to save me from my financial disaster.

It answered my call with a Formula 1 team desperate for a PR miracle.

One season. One job. One broody British racer.

Except that Jax turns our hotel room into a battleground.  

To beat the enemy, I need to find his weaknesses.

What I learn threatens to ruin everything.

Him. Me. Us.

Love is a warzone, and neither one of us plans to surrender.

TW : Anxiété, crises d’anxiété, deuil, trouble du stress post traumatique, maladies incurables

Après avoir eu un gros coup de coeur pour le deuxième tome de la saga Dirty Air, je savais que je voulais enchaîner très rapidement sur la suite. En plus de ça, on avait eu un aperçu de la relation entre Elena et Jax et j’avais hâte de découvrir plus en profondeur ces personnages. 

“Mistakes can be forgotten but wasted time can never be earned back.”

La plume

Bien qu’en anglais, ces livres sont assez accessible si vous souhaitez commencer la lecture en VO. La plume de Lauren Asher est vraiment addictive et elle arrive à trouver un équilibre parfait entre le côté drôle et le côté tragique de l’histoire. Elle a également une façon magnifique de tourner ses phrases et j’ai noté beaucoup de citations qui m’ont tapé dans l’oeil. 

If we let the nightmares define us, then we lose sight of our dreams.

Les personnages 

Jax est un personnage que l’on peut rencontrer pas mal de fois dans les tomes précédents et comme ses amis, c’est un homme drôle, charismatique et toujours enjoué. Par contre, ce livre permet de découvrir une grande fragilité en lui. Son histoire personnelle m’a énormément touché et je me suis beaucoup retrouvé en lui. 

I want your pain. I want the demons who linger in the darkest part of your brain. Share the scary thoughts with me and share the happy ones. I wouldn’t trade them for anything. I’m done resisting what I should’ve taken a long time ago.

Quant à Elena, ce fût une totale découverte mais une excellente découverte. Sous une apparence détachée et très carré, c’est une jeune fille qui possède une résilience incroyable, sans oublier un côté très attachant. Elle possède également une histoire personnelle terrible qui la rend encore plus attachante. 

You pretend to be this put-together person, but you’re broken—damaged like me. And the absolute fucking worst is that I want to know your messed-up parts too. I want to put them together with mine and see what we create

Les relations 

Concernant la romance entre les deux protagonistes, celle-ci était parfaitement maîtrisé de la première à la dernière page. L’autrice parvient à faire monter la tension au fil des pages et j’ai absolument adoré. Ce sont deux personnages qui se complètent énormément, comme les pièces d’un puzzle. Leurs différentes fragilités leur permettent de mieux se comprendre, de se rendre plus fort et j’ai adoré !

The sun might seem as if it stops shining from time to time because of a cloud or a rainstorm or the nighttime, but it’s still there. It endures everything to nurture the lives that depend on it. You’re my sun. I don’t care if you’re hidden because of a storm or the end of the fucking world.

Mais ce livre possède également une autre force. Celui-ci ne met pas juste en avant une romance mais également des amitiés et des liens familiaux très forts. Les personnages des tomes précédents sont toujours présents et c’est un plaisir de les voir aider Jax et Elena. Quant à la famille de Jax, c’est un immense coup de coeur et un exemple de force. 

I don’t need a happy ending. I need our ending. The one that might be messy and imperfect, but exclusively ours.

L’histoire 

Comme vous avez pu le remarquer en trigger warning, l’histoire comporte des thèmes assez durs. L’histoire met en avant la difficulté de vivre avec des maladies mais également comment celles-ci peuvent impacter la vie des personnes concernées ainsi que de leurs entourage. Je me suis beaucoup identifiée dans certains ressentis des personnages et j’ai trouvé que la représentation des troubles psychologiques était assez bien amenée. Par contre, j’ai été vraiment surprise par un plot twist de l’histoire. Je ne pensais pas du tout que l’histoire prendrait cette tournure et finalement, une fois le choc passé, c’est un choix assez audacieux de la part de Lauren Asher. 

I hate when the sadness comes in, like a dark fog stealing away my happiness. The feeling grips onto me with invisible talons and holds me hostage. It doesn’t happen often, but when it does, my whole life turns upside down.

En conclusion 

Ce livre a été un immense coup de coeur même s’il m’a beaucoup émue. Lauren Asher montre encore une fois son talent en romance et j’ai hâte de me lancer dans la suite surtout que je n’ai pas d’indice sur les personnages qui seront concernés pas la suite. 

Autrice : Lauren Asher
Saga : Dirty Air
Titre : Wrecked
Edition : Auto édité
Nombre de pages : 400 pages
Prix : $14.99

5/5 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :